Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/09/2012

Ce n'est pas fini

affiche npn au schiste.jpg

On ne peut qu'espérer la présence de tous les élus au moins du département, les anciens et les nouveaux députés, les présidents de régions et des conseils généraux et maires qui se sentent concernés...Les électeurs feront ensuite leur choix !

Programme.pdf

22 Septembre - Journée Mondiale contre les gaz et pétrole de schiste

Présentation1.jpgA l'initiative de groupes locaux et organisations des Etats-Unis, et soutenu aujourd'hui par des groupes du monde entier, le 22 septembre est une journée mondiale d'actions contre la fracturation hydraulique, les gaz et pétrole de schiste. Pas moins de 150 actions vont avoir lieu sur 5 continents et dans près de 20 pays (Canada, Etats-Unis, Mexico, Argentine, Afrique du Sud, France, Espagne, Irlande, Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, République Tchèque, Bulgarie, Australie...). Aux Etats-Unis, des actions vont avoir lieu dans chaque région du pays.
Cette première journée internationale d'actions coordonnées de cette ampleur s'appuie sur les très nombreuses mobilisations locales, régionales ou nationales existantes. Suite à ces dernières, la fracturation hydraulique est aujourd'hui interdite, ou sous des formes diverses de moratoire ou restrictions, dans plusieurs centaines de lieux sur la planète (outre la France et la Bulgarie, des centaines de mesures locales d'interdiction ou de moratoire à travers le monde, dont plus de 200 aux Etats-Unis).
Partout sur la planète, les industriels pétroliers et gaziers multiplient les campagnes de lobbying et de relations publiques pour désamorcer ces mobilisations citoyennes en affirmant qu'elles sont isolées et que leur opposition aux pétroles et gaz de schiste est infondée. Cette fable ne prend pas. Cette journée internationale d'actions démontre le caractère mondial de l'opposition à ces projets dévastateurs et elle a pour objet de repousser avec force la propagande de l'industrie pétrolière et gazière.


Languedoc Roussillon :

A partir de 10h à Saint Christol lez Alès (30)

Plus d'informations : http://www.stopaugazdeschiste07.org/spip.php?article311


Retrouver toutes ces informations sur le site d'Attac France : http://www.france.attac.org/evenement/journee-internation...

16/09/2012

ET VOILA NOUS Y SOMMES !!!!!

Ce mardi, les maires de 9 communes concernées par le Permis du "Bassin d’Alès" sont convoqués à Nimes par le Préfet pour une «information» concernant le dossier de déclaration d’ouverture de travaux 2012.


Les collectifs stop au gaz et huile de schiste appellent à un rassemblement de soutien
aux élus réfractaires!
mardi 18 septembre à 16h30

devant la préfecture du Gard à Nîmes.

Il n’est visiblement pas prévu, au cours de cette réunion, de demander leur avis aux maires. Ceux-ci sont même contraints de « bien vouloir informer le public par voie d’affichage ». Dans l’éventualité où les élus se rendent à cette « invitation », les Collectifs Stop au gaz et huile de schiste appellent les citoyens à se rassembler à 16h00 sur le parvis des Arènes.

Les maires de Barjac, Potelières, Rivières, Rochegude, Saint-Bres, Saint-Denis, Saint-Jean de Maruejols et Avéjean, Saint-Victor de Malcap, Tharaux ont également reçu le 13 septembre 2012 le Dossier de déclaration d’ouverture de travaux d’exploration dans le cadre du Permis Exclusif de Recherche dit « Permis Bassin d’Alès ». Les Maires ardéchois de Beaulieu, Bessas, Vagnas et Labastide de Virac, également impactées par ces travaux, vont sans doute recevoir le même type d'invitation du Préfet d'Ardèche.

Ce dossier contient les trajets prévus des camions pour la campagne de recherche sismique qui sera réalisée par la société « GEO2X SA » pour le compte de la société détentrice du permis, « Mouvoil SA » ainsi que le calendrier prévisionnel des travaux :

· Une première phase de repérage a semble t-il été réaliwsée en août dernier.

· Une deuxième phase est en cours afin de prendre contact avec les propriétaires et exploitants des parcelles traversées par ces travaux. Les Collectifs invitent les propriétaires approchés à refuser le passage des camions sur leur terrain et à prendre contact avec les Collectifs. (cf carte jointe).

Les élus sont également invités à refuser les autorisations de passage et informer les Collectifs des démarches administratives en cours.

· Les travaux sismiques constituent une troisième phase qui consistent à faire passer des camions vibrateurs à travers les terrains prospectés. 3 à 4 camions vibrateurs circulent en ligne et génèrent une onde sismique. Celle-ci est renvoyée par les différentes couches géologiques. Cet écho est collecté par des capteurs le long du trajet et transmis à un camion laboratoire.

Jeudi 13 septembre 2012, 400 citoyens dont certains des élus concernés se sont retrouvés à la Mairie de Barjac pour s’informer sur le permis « Bassin d’Alès » et préparer une action citoyenne non-violente afin de bloquer ces travaux.

Une journée de mobilisation internationale est prévue à Saint-Christol lez Alès le 22 septembre 2012.