Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/02/2013

Communiqué d'Ensemble pour Uzès

Dans le cadre de la préparation des élections municipales de mars 2014 à Uzès, l'association Ensemble pour Uzès devait choisir celui ou celle qui pourrait conduire une liste d'union.

Le choix des adhérents s'est porté sur Caroline Sepet, 38 ans, secrétaire médicale, secrétaire d'Ensemble pour Uzès, impliquée dans plusieurs associations et collectifs citoyens.

Il s'agit désormais de dialoguer avec nos partenaires politiques pour décider qui, de leurs candidats potentiels ou de Caroline Sepet, a les meilleures chances d'incarner une large union pour porter un projet alternatif susceptible de recueillir l'adhésion des uzétiens en mars 2014.

Dans les semaines qui viennent une équipe sera constituée autour de Caroline Sepet pour aller à la rencontre des habitants et recueillir leurs propositions pour améliorer la vie de tous à Uzès.

07/06/2012

Réunion du conseil municipal

Madame, Monsieur,

J’ai l’honneur de vous inviter à assister à la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL (Session ordinaire) qui aura lieu le jeudi 14 juin 2012 à 19h, dans la salle de la Mairie, salon Racine.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

Le Maire

ORDRE DU JOUR

1/ Comptes administratifs et comptes de gestion 2011
2/ Avenant convention stationnement
3/ Participation assainissement collectif
4/ Subvention service culture
5/ Conservation objets mobiliers Eglises     

15/05/2012

De plus en plus de démocratie...dans cette ville...????

Bulletin d'Uzès.jpgA lire le dernier bulletin municipal on ne dirait pas que la majorité municipale UMP ne représente en gros que 50 % de la population...et encore.

Et que dans cette ville il existe une opposition que je ne défends certes pas toujours pour son flegme et son manque de combativité, mais tout de même elle existe dans cette ville (dite démocratique) a hauteur de sa place représentée dans le bulletin municipal, néanmoins payé par les impôts de tous et non pas par les comptes de campagne d’un seul.

A méditer pour un éventuel futur Maire « normal ».

 

12/04/2012

Les promessent n'engagent que ceux qui les écoutent...

En faisant un peu de rangement dans mes archives, je viens de retrouver un titre fort intéressant du Républicain d’Uzès : « Le maire promet la déviation pour bientôt... »

En lisant bien l’on constate que c’est un journal daté du «31 Aout au 6 Septembre 2007» !!!

LE REPUBLICAIN.jpg

Au fait, nous sommes en 2012, soit 5 ans après l’article...5 ans c’est ce que le Maire appelle bientôt...Mais à ce jour rien n’est fait, et rien ne sera fait dans un proche avenir...(Uniquement des promesses électorales ?)

Mais avec les élus de  l’UMP nous sommes  habitué aux promesses non tenues...vous vous souvenez par exemple du style « travailler plus pour gagner plus »...

 

11/04/2012

Association ARTTUR Loi 1 901 Association Revitalisation Tram-train Uzège Remoulins

La situation du secteur Uzès /Pont du Gard/ Remoulins

GARE.jpg

Trajet.jpgSi je vous dis fluidité des déplacements, facilités pour se rendre au travail à Nîmes ou Avignon, vous allez éclater de rire ! Et vous aurez raison bien sûr. Il n'a bien sûr pas échappé à votre sagacité que les rues d'Uzès étaient régulièrement obstruées par un flot ininterrompu de camions et d'automobiles, et ceci sur des plages horaires relativement importantes dans la journée.

De la même façon il est aisé de constater que les relations pendulaires des gens travaillant dans l'Uzège et se rendant sur Nîmes ou Avignon se font essentiellement en automobile, et ce malgré la timide amélioration des services de bus Edgard., qui de toute façon, une fois en ville sont soumis aux bouchons...

Lire l’intégralité du dossier de Presse : Dossier presse Arttur.pdf

Pour adhérer ou rejoindre ARTTUR : vap160@mailoo.org

Question : Pourquoi s’arrêter à Carrefour et Mc Do ??? pourquoi ne pas traverser la ville et rejoindre le collège de Mayac par exemple

18/03/2012

Foires locales.

Il faut savoir que ville organise, en plus des deux marchés hebdomadaires, six foires annuelles dont certaines n’attirent plus que peu de public et peu de forains. (Peut être par manque de communications et des couts d’emplacements prohibitifs, les forains ne sont pas que des "pigeons")

Trois des ces foires seront dorénavant  supprimées (février, juillet*, novembre)

Pour faire « la foire » Il ne reste que celles :

Du deuxième samedi d’avril (Foire de printemps)

Du 24 juin (Foire à l’ail)

Du 11 octobre (Foire de la Saint-Firmin).

*Normal en Juillet, il n’y a personnes les Uzétiens sont en vacances...

Quant pensez vous : Comme ces foires n’intéressent pas que les Uzétiens ce devrait être la CCU qui s’en occupe, comme pour la médiathèque et autres...décidemment il serait temps que le maire d’Uzès reprenne les rênes de la CCU car cela fait beaucoup trop de responsabilité pour "une seule et pauvre femme"...

 

Eternelle promesse électorale

1099406-1400072.jpgA ce même conseil municipal d'Uzès on reparle aussi de la maison des associations qui sera prévue au budget 2013...

2013 ce n’est pas l’année précédente des futures élections municipales...

Le Maire sortant se représenterait il ?

 

Comme le contournement de la ville on appelle celà "l'Arlésienne"

 

1 Octobre 2009.pdf

Voeux 2010.pdf

Bonne nouvelle pour les impôts...

Mercredi dernier, lors du dernier conseil municipal à l’occasion du débat d'orientations budgétaires Jean-Luc Chapon (Maire) a affirmé que

« la commune ne possède aucun emprunt dit toxique ou à taux variables »

05/03/2012

Un bruit de plus en plus persistant

Un bruit de plus en plus persistant circule comme à l’habitude à Uzès « chut, tout bas ! » vous savez c’est un secret d’ailleurs on le sait un secret c’est quelque chose que l’on dit tout bas à tout le monde....

Tout fout le camp pour le tourisme de luxe à Uzès si le plus célèbre et prestigieux de ses établissements l’Hôtel d’Entraigues ferme définitivement et prochainement ses portes ?

On parle du 31 Mars date butoir ?

Ce serait certainement un coup dur pour l’hôtellerie de luxe de cette ville...Mais pensons aussi et surtout aux personnels licenciés.

Mais comme pour le moment Midi Libre n’a rien encore dit, c’est que la Mairie n’a pas encore fait de commentaires...

03/02/2012

Communiqué de la FSU de l'Uzège

Des faits encore détournés par le Maire d'Uzès

A la lecture du site de la Mairie d'Uzès et de l'article du Midi Libre de ce jour le Maire d'Uzès s'octroie les lauriers de la victoire alors même que l'Inspecteur d'Académie a précisé hier, lors du CDEN, que l'annonce des fermetures était due à des données érodées en provenance de la commune d'Uzès.

Nous souhaitons rappeler à la population de l'Uzège que c'est grâce à l'obstination des parents et des personnels que l'école de Pont des Charrettes et la classe de maternelle du Parc ont été sauvées et certainement pas grâce au Maire !

Pour la FSU de l'Uzège

Le secrétaire local : Franck Tichadou

06 81 03 41 06

Le secrétaire départemental : Emmanuel Bois

06 76 46 85 49

Enfin une bonne nouvelle

02/02/2012 – 20 h 52

Les représentants de la FSU sortent à l'instant du CDEN : l'Inspecteur d'Académie vient de déclarer un moratoire d'un an sur les suppressions de classes sur la ville d'Uzès.

L'IA a en effet estimé que les données de la mairie d'Uzès n'étaient pas fiables et qu'il ne pouvait donc pas valider les fermetures de classes annoncées.

La classe de l'école maternelle du Parc et la classe unique de Pont des Charrettes semblent donc sauvegardées grâce à la mobilisation de tous et en particulier des parents d'élèves.

 

Cordialement

Pour la FSU de l'Uzège

Le secrétaire local : Franck Tichadou

30/01/2012

Communiqué du SNES (FSU) du Lycée Charles Gide

Le maire d’Uzès à contresens sur les établissements scolaires ?

Le SNES-FSU, principal syndicat enseignant du lycée, se préoccupe des conditions de travail de tous les personnels enseignants et d'éducation mais aussi des usagers du lycée. Il intervient donc, chaque fois que le besoin s’en fait sentir, auprès des personnes ou des institutions qui ont autorité pour faire avancer les choses.

Ainsi, cela fait huit ans que le SNES demande à la Région l’aménagement de l’ancienne gendarmerie dans le but d'accroître et d'améliorer les locaux des deux lycées d'Uzès par la construction notamment d'un internat et d'une infrastructure sportive. Contrairement à ce qui est avancé par M. le Maire d'Uzès, dans le journal municipal de novembre 2011, l'aboutissement de ce projet aurait pour effet immédiat de libérer des locaux à l'intérieur du bâti existant ce qui améliorerait durablement les conditions d'étude des élèves de Gide et permettrait la suppression des préfabriqués.

Pour ce qui est de cette restructuration du bâti existant, pour faire face à l’afflux régulier d’élèves, il est demandé à la Mairie de céder à la Région la partie arrière du lycée Gide, appelée "centre d'accueil", ce qui était promis gratuitement depuis plus de quinze ans.

Aujourd’hui, ces deux projets sont bloqués d'une part par les contraintes urbanistiques imposées (au dernier moment) par la Mairie d’Uzès, et, d'autre part, par le prix exorbitant que le Conseil Municipal a récemment fixé pour la cession du centre d'accueil.

Monsieur le Maire affirme pourtant publiquement qu’il soutient le projet de restructuration et défend les élèves. Comment se fait-il alors que sa municipalité prenne des décisions qui empêchent le déroulement rapide des rénovations ?

Le cas de la ville d’Uzès doit être unique en France, du moins espérons-le. Car, qui imaginerait qu’au 21ème siècle, une municipalité puisse mener une politique d’obstruction pour empêcher le développement et  la modernisation des établissements scolaires.

Dans ce contexte le SNES est aussi intervenu sur l’aménagement des abords du lycée non pas, selon les propos du maire dans son dernier bulletin municipal, pour que « la ville d’Uzès aménage un espace fumeur sur la place publique » mais pour que les lycéens soient en sécurité.

Dans ces deux dossiers, les représentants SNES et des parents (FCPE et APDESU) ont dû mener leurs démarches jusqu’en Préfecture pour solliciter l’autorité de l’Etat. Le blocage sur l’aménagement de la place Bosc a pu ainsi être ainsi levé et si la sécurisation reste inachevée aujourd’hui, la situation s’est améliorée.

Rappelons, toujours dans le domaine des infrastructures scolaires, que le collège Jean-Louis Trintignant, dix ans après son inauguration (2003) n’aura pas de Halle des Sports puisque le projet du Conseil Général est bloqué, faute d’un règlement  municipal de la ZAC. Et, plus désolant encore, qu’en ce moment même, le maire de la ville acquiesce à la fermeture d’une classe à la Maternelle du Parc et de l’école communale à Pont-des-Charrettes, contre l’intérêt des familles domiciliées dans ce secteur et celui des enfants bénéficiant d’une structure pédagogique adaptée à leurs besoins.

Décidément, Monsieur le Maire montre une belle constance à freiner des projets qui, au-delà d’Uzès,  touchent l’avenir des jeunes de toute la Communauté de Communes.

La FSU de l’Uzège et le SNES du lycée Charles Gide restent cependant entièrement disposés à l'ouverture d'un vrai dialogue avec la Mairie, dans le but d'oeuvrer pour un véritable service public d’éducation de qualité sur l’Uzège.

pour le SNES- FSU départemental et local

Emmanuel Bois, Emmanuelle Michard, Odile Pernin Vidal et Franck Tichadou