Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/10/2012

Analyse et commentaire après le débat de Blazac sur le traité Européen.

Christophe Cavard annonce qu'il va voter oui au traité budgétaire alors que rien dans ses documents de campagne n'annonçait ce virage par rapport à ses électeurs

 

Il s'y prononçait au contraire pour un audit citoyen de la dette pour en déterminer la part illégitime alors que le pacte budgétaire impose son remboursement de manière prioritaire et forcée. C'est en ne tenant pas les engagements électoraux qu'on fabrique l'abstention et les votes de rejet portés par le Front National !

 

Il faut reconnaître que Christophe Cavard a eu l'honnêteté de débattre de son choix, contrairement aux députés PS qui se sont contenté d'un communiqué de presse issu du premier ministre en n'ayant même pas le courage d'une conférence de presse de peur d'avoir à y répondre à des questions !

 

Christophe Cavard justifie son vote positif sur la base de 3 arguments :

ñ  ce traité ne sera pas plus appliqué que les précédents ! Alors pourquoi le voter ?

ñ  il ouvre la porte à des aides possibles aux pays très endettés. Mais à quel prix ? Des réductions drastiques des droits sociaux et du code du travail tel que précisé dans le MES annexé au traité ! Les 9 plans antérieurs d'aide à la Grèce ont pourtant tous participé à enfoncer le pays dans une crise de plus en plus forte !

ñ  il permet d'ouvrir des possibilités de changements en Europe en s'appuyant sur le pacte de croissance qu'aurait négocier Hollande en juin 2012

 

Cette ouverture est pourtant très illusoire et n'est qu'un effet de vitrine pour justifier le revirement à 180° entre le candidat Hollande qui s'était engagé à renégocier le traité et le Président Hollande qui fait le forcing pour le faire ratifier.

 

ñ  le « petit » (à l'échelle européenne) volet de 120 ou 130 milliards d'euros (60 récupérés sur d'autres actions, 60 encore en attente de recapitalisation de la BEI sur capitaux privés) sans aucune précision quant au type d'investissements correspondants …Krugman, prix Nobel d'économie 2008, en dit « un pistolet à eau contre un rhinocéros qui charge » ;

 

ñ  le rachat des titres souverains des états endettés ne concerne que ceux dont les banques ne veulent plus (le marché secondaire pour en libérer les banques plus que les pays qui préféreraient le marché initial) et est assorti d'obligations d'économie sur les prestations sociales des pays concernés (« à condition que leurs programmes économiques et budgétaires soient contrôlés par les instances communautaires » comme le dit un autre pacte de 2011, le pacte de compétitivité avec sa flexisécurité qui revient au goût de la France de Hollande !) ;

 

ñ  le contrôle des banques par la BCE ne change quasiment rien à l'existant puis c'est la BCE qui décide déjà de prêter ou non aux banques et peut en assurer ainsi le contrôle effectif par l'argent ! Aucune modalité n'est encore précisée depuis 3 mois !

 

ñ  la taxation des transactions financières ne correspond qu'à une prévision de 500 millions d'euros en 2013 et risque de pénaliser autant, sinon plus, les petits actionnaires qui n'ont pas de juristes fiscaux à leur disposition pour domicilier leurs dividendes

 

 

Quand on prône des changements fondamentaux en matière d'énergie, de logement, d'écologie, de rénovation de droits sociaux et du travail, comment accepter d'être contraint à limiter le déficit « structurel » (cette notion floue est en plus sous la seule maîtrise des « spécialistes » technocrates de Bruxelles!), et donc les emprunts, à 0,5% du PIB ? Comment imaginer un virage écologique et les investissements importants correspondants dans cette limite de 10 milliards d'euros par an ?

C'est d'autant plus grave que cette limite va toucher toutes les administrations publiques, communes, départements, région, hôpitaux et services publics. Ce sont tous les citoyen(ne)s qui sont concernés et pas seulement les riches !

07/06/2012

Réunion du conseil municipal

Madame, Monsieur,

J’ai l’honneur de vous inviter à assister à la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL (Session ordinaire) qui aura lieu le jeudi 14 juin 2012 à 19h, dans la salle de la Mairie, salon Racine.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

Le Maire

ORDRE DU JOUR

1/ Comptes administratifs et comptes de gestion 2011
2/ Avenant convention stationnement
3/ Participation assainissement collectif
4/ Subvention service culture
5/ Conservation objets mobiliers Eglises     

11/04/2012

Uzès - 26 Avril

AFFICHE POILUS.jpg

18/03/2012

"Les noisettes sont peut être toxiques"

P3134078.JPGMardi 13 mars 2012, au CSI de St Quentin la Poterie, une assemblée de soixante personnes a assisté et débattu avec Patrick saurin membre de l'éxecutif national du syndicat Sud à la BPCE, également membre du CATDM, initié par le collectif CAC 30 Uzès, la limpidité de la conférence agrémentée d'exemples réels ont éclairé et convaincu les participants et organisateurs à poursuivre la démarche d'audit citoyen et d'annulation des dettes des pays opprimés par la Troïka...

P3134080.JPG

P3134084.JPGUn regret de citoyen pas de maires, ni de conseillers généraux en exercice présents malgré l'invitation à deux cents d'entre eux et elles du département.

10/03/2012

Le bilan du salon pour l'emploi

D'après un communiqué

785 personnes se sont présentées au 5eme forum de l’emploi de l’Uzège auprès des 30 entreprises de l'Uzège Seulement 232 postes étaient proposés; dont combien en emploi précaires, CDD ou  temps partiels ?

Il semblerait que 26 embauches ont été réalisées, mais on ignore dans qu’elles conditions

56 postes (la encore personnes ne parlent des conditions de travail ???) proposés pour 107 candidats par Mc Donald's, qui ouvrira en août prochain à Pont des Charrettes.

Mc Do ouvre l’hôtellerie de luxe ferme ( ?) Uzès change son critère de tourisme ?

06/03/2012

Le syndrome des jambes sans repos...Quésako ?

BEAUFEY.png

Une conférence organisée par l'AFSJR concernant le syndrome des jambes sans repos aura lieu :

Le MERCREDI 14 MARS 2012 au CHU de Nîmes

par le Docteur Giovanni CASTELNOVO, praticien neurologue ?

 

Si vous vous sentez concerné par cette maladie très invalidante, visitez le site :

www.afsjr.fr

 

Voici les précisions pour la conférence :

A 19h00, hôpital Carémeau, place Robert Debré, Nîmes

Bâtiment principal, salle du plan blanc, niveau – 3

 

Ce lien vous indique l'accès à l'hôpital :

http://www.chu-nimes.fr/les-acces-hopital-caremeau.html

lorsque vous aurez ouvert ce lien, cliquez sur le moyen de transport de votre choix, les indications détaillées vous seront données.

N'hésitez pas à venir accompagné de membres de votre famille, d'amis ou de toute autre personne désireuse de mieux connaître ce syndrome.

Catherine GEYER, présidente de l'association, Françoise PINONCELY, vice-présidente, responsable nationale des correspondants, qui sera présente, et le correspondant pour le Gard et la Lozère Jean Pierre Beaufey vous espèrent nombreux à cette réunion destinée à vous informer et à dialoguer avec vous.

23/01/2012

Soirée projection au Capitole débat le 3 Février 2012 - 20 heures 30

 

 

Projection du documentaire "LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE" en présence du réalisateur Yannick KERGOAT.

Lorsque l’information est produite par les grands groupes industriels du Cac40, la presse peut-elle encore jouer un rôle de contre-pouvoir démocratique ?

En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.

Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE, adapté de l’essai de Serge HALIMI paru en 1997, dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d'une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.


06/01/2012

Uzès le 10 Janvier

UZES.jpg