Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/12/2011

Tout fout le camp…

La Corée du Nord ne se poserait même pas la question

Droit de grève.jpg

12/12/2011

Nîmes - 15 Décembre

CAC 30.jpg

04/12/2011

8 à 9 millions d’€ par an les déplacements en France du Président

Peuple de France, serrez vous la ceinture...

Récession, crise, chômage, délocalisation, complot...

 

On réfléchit en ce dimanche sur les causes de la dette.

Il suffit d’un graphique, d’un tableau et d’un court rapport de la Cour des Comptes pour montrer et expliquer aux Français :

  • Que la dette a baissé sous le gouvernement Jospin, de 1997 à 2002
  • Que la dette a augmenté, depuis 2002, de 248 Mds d’euros sous Chirac et d’environ 500 Mds d’euros sous Sarkozy (à fin 2011)Dette_publique_france_percent_du_PIB.png
  • Que Sarkozy et Fillon mentent effrontément aux Français sur les causes de la dette

 

Rapport prelevement.jpg

En cliquant sur l'image, accès au dossier complet.

Un excellent article de réflexion sur ce que la presse et bien évidemment TF1 la chaine de Sarkozy ne vous dit pas

LIRE L’ARTICLE

 

02/12/2011

Les français sont égaux ou presque...

"Lors de l'examen du budget rectificatif 2011 a été votée "une augmentation de TVA de 2 milliards sur la consommation d'eau, les tickets de métro et les billets de train, les fournitures scolaires et les livres, les logements sociaux, la rénovation des logement, les tickets d'entrée dans les salles de spectacles, et même la collecte des ordures ménagères", ont détaillé les députés socialistes.

LE "HOMARD, PRODUIT DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ"

"Dans le même temps, les plus fortunés continueront de consommer leur homard comme un produit de première nécessité (TVA à 5,5 %) et pourront dormir tranquilles dans les hôtels de luxe après la suppression de la taxe sur les nuitées pourtant votée il y a trois mois", ont-ils ajouté.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/articl...

 

21/11/2011

Un citoyen Uzétien (non anonyme…) intervient sur le blog

"Budget municipal en temps de crise de la dette"

Un débat fondamental est celui des moyens dont dispose la ville et de la manière dont le maire utilise ces moyens, impôts des uzétien(ne)s en particulier, depuis presque 3 décennies sans jamais avoir organisé un vrai débat public sur :

L'état réel des finances,

Les priorités en matière budgétaire.

Avant qu'un tel débat puisse être organisé ... par d'autres à défaut d'une faillite du maire comme pour les 27 précédents budgets .... Quelques éléments pour le situer dans un cadre un peu plus global que les seules "frontières" uzétiennes.

Un document intéressant (En cliquant sur l’image ci-dessous) sur les finances locales dans la situation de crise de la dette dont la ville d'Uzès est un triste exemple sous la gestion de son maire actuel

 

COLLECTIF.jpg

Denis Ballini

Citoyen uzétien au delà des étiquettes x, y ou z

20/11/2011

Ici les pétitions sont rares...

mais celle là n'est peut être pas si  utile et fondée

Pacte justice - Copie.jpg

Cliquez sur limage pour voir la vidéo.

Pacte justice.jpg

Merci au lecteur qui a attiré l'attention et il est vrai qu'avant de signer, il est intéressant de prendre connaissance du document en cliquant sur le lien ci dessous...Jusqu'ou la propagande nauséabonde va se nicher...

Rozem.jpg

 

16/11/2011

Uzès après 18 mois d'absence, le retour.

De loin j’entends souvent les Uzétiens, se plaindre du manque de démocratie dans leur ville, presse locale aux ordres, aucun panneau d’affichage d’expression, ce blog est entièrement ouvert mais peu d’Uzétiennes, d’Uzétiens ne l’utilisent à ce jour pourquoi ?

J’entends de loin la question mais qui est derrière ce blog…Comme si cela était important pour dire et écrire ce que l’on pense, sans vulgarité, ni agressivité.

Mais cela importe peu ou alors Uzès est elle toujours cette ville paysanne d’avant guerre ou il faut savoir qui est qui fait quoi ?

La politique des cancans où tout se passait à la sortie de la messe de 10 heures.

Alors on se lâche ? On utilise ce blog pour faire éclater les vérités cachées dans cette ville

 

Depuis plus de 18 mois Gérard a quitté Uzès pour des raisons professionnelles et personnelles et il y fait aujourd’hui son retour, son courrier correspond tout a fait à l’idée que Uzès vue d’ailleurs se veux être…l’Uzège vue autrement.

 

Retour à Uzès

Après un an et demi d’absence, me voilà de retour, avec encore plein d’images et de souvenirs des villes que j’ai traversées mais aussi heureux d’être de retour et bien évidemment curieux de découvrir tout ce qui a dû être fait pendant 18 mois. Eh bien je n’ai pas été déçu, rien n’a changé, aucune amélioration. Une circulation infernale et aucun projet pour y remédier, des trottoirs inexistants ou défoncés, une ville sale, des poubelles débordantes, une maison des associations toujours « en attente », pas d’ascenseur « handicapés » à la mairie malgré les nombreux effets d’annonces, toujours pas de salle de spectacle … Aucun projet qui fasse rêver les Uzétiens, aucune vision (mais çà ce n’est pas nouveau). Notre Fiérot assisté par son colonel continue plus que jamais à faire son fier et sa fierté est son seul programme de mandature.

Arrêtons de médire, avec lui, c’est trop facile car il nous a quand même planté de nouvelles arènes qui, après enquête, se révéleraient un fiasco couteux. Au moins 1,5 M € d’investissements et des frais de fonctionnement inconnus à ce jour. Tout cela pour quelques centaines d’aficionados de « taureaux piscines » mais ceux qui ne trouvent aucun intérêt à ces amusements que font-ils ? Ils ont certes les fêtes foraines et cirques chers au Fiérot (çà doit lui rappeler son adolescence en 1950). Aucune association culturelle n’a été associée à ce projet d’arènes et maintenant il est bien sûr trop tard. Sa deuxième fierté au Fiérot (toujours assisté par son colonel) c’est la salle de boxe …. Mais là encore le lieu est-il bien choisi ? 800.000 € pour 140 inscrits, est-ce bien sérieux dans une ville endettée jusqu’au cou ?

J’ai continué mon « tour de ville » : la promenade des Marronniers en déshérence, l’ancien évêché en ruine, l’ancien hôpital local à l’abandon …

Je suis déprimé par cette première semaine. Je vais bientôt aller voir si la relève politique se prépare j’espère pour 2014 car là c’est bon, on va passer à autre chose car Uzès se meurt.

Gérard

02/11/2011

Pendant ce temps ils cherchent des milliards partout...

Bandeau ARTE.jpg

Le documentaire

Les aides financières attribuées par Bruxelles ont parfois des utilisations détournées qui mettent en jeu des millions d’euros. L’enquête commence sur une petite île danoise où un agriculteur a construit des pistes de ski sur ses terres grâce aux subventions européennes. Elle se poursuit en Normandie où le responsable d’une laiterie a été mis en examen pour une escroquerie portant sur un commerce de beurre frelaté. De là, on remonte jusqu’à la mafia italienne qui fabriquait la matière grasse chimique. En Calabre, on découvre un chantier d’autoroute financé par l’argent européen, dont l’achèvement est repoussé d’année en année depuis quinze ans…

Mais que peut faire l’Europe pour lutter contre ces fraudes et ces abus ? À Bruxelles, les réalisateurs constatent que d’anciens commissaires européens se reconvertissent dans le conseil d’entreprises privées, au risque de conflits d’intérêt. Un documentaire sans concession sur l’absence de contrôle efficace.

A VOIR OU A REVOIR…

http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Halte-a-la-corr...

31/10/2011

Le collectif "D'ailleurs nous sommes d'ici" communique :

Le collectif "D'ailleurs nous sommes d'ici" de l'Uzège avait invité Emmanuel Blanchard professeur d'Université à Versailles le vendredi 21 octobre 2011 pour commémorer les 50 ans du massacre des Algériens à Paris le 17 octobre 1961 devant une assemblée de citoyens-nés solidaires contre le racisme d’État.

IMG_0039.JPGLe conférencier a présenté son ouvrage "La police parisienne et les algériens (1944-1962)", Paris, Nouveau Monde Éditions, Septembre 2011, avec une réflexion axée en partie sur le comportement criminel de l'administration gaullienne et de sa police emmenée par Papon vis à vis des Algériens en France.

Un demi-siècle après, il est aisé de faire le rapprochement avec la politique actuelle de nos gouvernants et de sa police entre "karchers, charters" et centre de rétention administrative vis à vis des immigrés sans papiers et de population de l'Union Européenne comme les Roms.

Après deux heures d'une brillante intervention, l'engagement citoyen pour l'acceptation des minorités par l'assemblée présente ne pouvait qu'être déterminé dans ses convictions humanistes.

Merci à William de St Siffret

Le premier correspondant libre de « l’Uzège vue d’ailleurs »

Journal.jpgIl a très justement remarqué que la municipalité d’Uzès était devenue très démocrate lors de son dernier bulletin municipal.

Que l’on peut appeler le bulletin du Maire

Car des places d’expressions sont laissées aux autres tendances élues lors des dernières élections municipales de 2008 dont nous vous rappelons les résultats :

Jean-Luc Chapon et la liste Uzès de plus belle sont élus dès le premier tour.

1120083-1432980.jpgInscrits : 6535  - Abstentions : 34,19%

Jean-Luc CHAPON (UMP-modem et autre droite) : 53,46%

Gilles CEBE (divers gauche- apolitiques-modem) : 20,20%

Alain TAISSERE (Parti Socialiste): 20,01%

Marie-Ange VINHAS (Parti Communiste): 6,33%

On peut néanmoins constater que dans le dernier bulletin que l’on peut nommer comme d’habitude le bulletin du maire, les différentes composantes du conseil municipal ont leur place démocratiquement.

La propagande du Maire 15 pages et demi

Démocratie locale.jpgLes différentes autres composantes du conseil municipal ½ page

Dont logiquement la moitié (1/4) à Uzès de plus belle le mouvement du maire.

Et l’autre quart partagé entre les deux mouvements d’opposition.

Ce doit être encore et toujours cela la démocratie locale à Uzès.