Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/01/2012

NPA Uzège communique sur l'école.

npa ecole.jpg

Communiqué de Chrystelle Jimenez, conseillère municipale PS, parent d'élèves FCPE

Je suis scandalisée de constater que dans un contexte extrêmement inquiétant pour nos écoles uzétiennes, la municipalité tente de faire croire que ses écoles l'intéressent alors même qu'aucun soutien ne leur est apporté. Loin des clivages politiques, une municipalité se doit de protéger ce qui est de sa compétence, de sa responsabilité républicaine, en l'occurence nos écoles, nos enfants.

Les conséquences de la politique catastrophique de l'UMP en matière d’éducation ravagent nos territoires et ne méritent pas que nos maires UMP se fassent les exécuteurs de ces décisions désastreuses.

Le démantèlement d’un socle de notre République s’intensifie avec la complicité évidente de la préfecture et de l’inspection académique et maintenant de nos municipalités alors je tiens à diffuser le plus largement possible le message suivant:

Ecoles en danger à Uzès

Non à la suppression de classe à l’école maternelle du parc.

Non à la fermeture de l’école de Pont-des-Charrettes.

Une société juste, c’est une société qui donne sa chance à chacun, d’abord par l’éducation et le soutien à la jeunesse.

La section PS de l’Uzège dénonce les mesures prises par le gouvernement et qui se traduisent dans notre département par la mise en sursis de 38 classes et sur Uzès la suppression d’école (Pont-des-charrettes ) et d’une classe à l’école maternelle du parc.

Soutenons nos écoles uzétiennes en signant les pétitions et en les accompagnant lundi 30 et jeudi 2 février à 9 heures à l’Inspection académique.

27/01/2012

Le Maire ne serait il plus le défenseur de ses administrés ?

On peut lire dans l’article de ce jour dans MIDI LIBRE UZES concernant le projet de fermeture de l’Ecole de Pont des Charettes que le Maire cette fois est aligné sur la politique de son président en fin de mandat et de son groupe politique l’UMP et n’est plus contre la casse de l’école publique dans sa ville.

16/12/2011

La vie vue par Fillon et Sarkozy

381886_281788921860289_119538181418698_763440_1174876406_n.jpg

08/12/2011

Message à la presse locale

r2PONSE CHAPON.jpgVoici (ci-contre) un extrait du journal municipal d'Uzès qui vient d'être distribué dans la ville.(En cliquant sur l'image, vous accédez au texte)
La réplique était attendue mais elle est pitoyable.
Nous ne manquerons pas de répondre très prochainement à M le Maire pour le confronter à ses propres incohérences.


Cordialement
Pour le SNES (FSU) du lycée Charles Gide (Uzès) :

Franck Tichadou

03/12/2011

Une heureuse initiative

Lorsque l’on suit de loin les actualités d’Uzès et de l’Uzège on a tendance à constater qu’il ne se passe pas grand-chose pourtant  en lisant Midi Libre ce samedi l’on constate que jeudi dernier c'est-à-dire 3  jours avant  un évènement y a eu lieu

On peut lire

 SIDA.jpg«  À l'heure de la récréation du matin, près des 300 élèves du lycée Charles Gide ont réalisé dans la cour de l'établissement une chaîne humaine prenant la forme du ruban rouge symbole de la lutte contre le sida »

Ce qui entraine que le lycée d'Uzès peut maintenant déposer sa candidature au prix de l'Education citoyenne organisée par l'Association nationale de membres de l'ordre national du mérite.

Vous savez le Lycée Gide aux yeux de certains à Uzès, c’est ce lycée de « voyous » qui sont toujours en grève ou qui manifestent régulièrement pour de meilleures conditions d’éducation, quelle honte.

 

28/11/2011

Communiqué de presse

Nouveau Parti Anticapitaliste Comité Uzège


L'État Sarkozy fossoyeur de la fonction publique frappe en Uzège, l'éducation de nos enfants en paie le lourd tribut.L'apprentissage de l'anglais au sein des deux écoles primaires publiques par un professeur extérieur est supprimé.
Après la Poste, EDF,
l'École publique,laïque et gratuite pour tous (jusqu'à quand!) est touchée de plein fouet à nouveau .
Le Nouveau Parti Anticapitaliste de l'Uzège s'insurge de la politique d'austérité menée par l'Inspection Académique du Gard.

> Nous appelons également les élus-Es qui sont également en désaccord avec cette mesure discriminatoire à soutenir les parents d'élèves et d'exiger le retour de cette intervenante et de refuser la politique de "l'économie" sur les dos des écoliers-Es.

L'Éducation n'est pas une marchandise, la précarisation des esprits à la sauce Chatel est à bannir.

Comité Uzègeois du NPA

22/11/2011

Loto Sou des Ecoles Laïques d'Uzès

LOTO.jpg

16/11/2011

Ce n'est jamais moi, ce sont les autres...

LYC2 GIDE.jpgLorsque l’on prend connaissance dans le Midi Libre édition Uzès aujourd’hui 16 Novembre du communiqué de presse des syndicats du Lycée Gide publié ici dès le 12 Novembre dernier : LIRE LE COMMUNIQUE non tronqué.

On s’aperçoit comme à l’habitude bref, même très bref  ce communiqué de presse, mais alors pour laisser la part belle à la réponse du Maire qui oublie d’ailleurs toujours les rendez vous des conseils d’administration des établissements scolaires.

Vue d’ailleurs, je dirais cela ne change pas beaucoup dans la bouche de ce maire UMP tendance Borloo, ce n’est jamais moi, c’est toujours la faute des autres…En ce moment avec la CCU ça semble un peu calmé, il n’a peur de rien dans le collimateur la région…et après on s’étonne où vont les subventions…

15/11/2011

Le monde change...

n1074600973_401859_2413375.jpg

                        Hélas pas toujours dans la bonne direction

12/11/2011

le Maire d’Uzès méprise ses interlocuteurs

Au Lycée Charles Gide                                              

1183715263_HSP21.jpgLors du Conseil d’Administration du 8 novembre au lycée Charles Gide le Maire d’Uzès était  encore une fois absent et non représenté. Mme De Saboulin, représentante de la mairie, avait téléphoné à Mme Lorant-Raze pour l’informer de son absence et cette dernière en avait profité pour avoir des réponses aux questions des enseignants et des parents sur l’évolution de deux projets : l’aménagement des abords du lycée et l’entretien du centre d’accueil.

A la question de l’entretien du centre d’accueil dans lequel les internes de l’établissement résident, le Maire a répondu qu’il n’était pas de son ressort d’assurer le confort des élèves et que le conseil Régional pouvait y pourvoir. Pour exemple : des volets ne fonctionnant plus, ont été démontés par les services municipaux et remplacés par …. rien ; la seule réponse du Maire étant la Région n’a qu’à faire poser des rideaux. Les élèves et parents vont sûrement apprécier à sa juste valeur cette réaction …

cour55%20copie.jpgRappel : la Mairie d’Uzès est l’actuel propriétaire de cet internat et la Région lui paye un loyer pour occuper les locaux. L’entretien de ces locaux restant à la charge du propriétaire.

A la question de l’aménagement des abords du lycée (place Adolphe Bosc) la réponse est encore plus pitoyable. M Chapon a répondu qu’il était sur le point de signer son accord pour faire installer des plots de sécurisation à l’emplacement des places de parking mais que l’interpellation des représentants syndicaux du lycée (dans leurs communiqués de presse du 12 octobre et du 27 septembre) lui ont coupé son élan et donc qu’il s’y refuse maintenant. Le SNES (FSU) du lycée Gide a tenu immédiatement à faire noter au compte rendu du CA qu’il condamnait la « mauvaise foi » du Maire d’Uzès qui, on le rappelle, fait traîner ce dossier depuis près d’un an. De plus, le Maire aurait pris un arrêté d'interdiction de stationnement devant le Lycée, arrêté « fantôme » pour l'instant puisqu'aucun panneau ne le signale et que les voitures sont toujours en place

La FSU de l’Uzège déplore la susceptibilité du premier magistrat de la ville d’Uzès qui suspend des travaux nécessaires à la sécurité des lycéens de Gide à cause d’une pseudo atteinte à sa dignité.

Pour le SNES (FSU) du lycée Charles Gide (Uzès) : Franck Tichadou

03/11/2011

Le titre "La rentrée en douceur" n'est pas du gout de la FCPE

Dans le journal d'information municipal d'Uzès d'octobre 2011 est consacré un article sur les écoles :

BANDEAU RENTREE.jpg

Une rentrée tout en douceur...(propagande?) c'est le titre annoncé par Luc Chatel Ministre UMP de l'éducation Nationale, et devant être repris et utilisé par l'ensemble des élus de la majorité présidentielle.

La FCPE préfère annoncer une "Rentrée en douleur".
Il est écrit que 135 000 euros sont investis pour différents travaux et achat de mobiliers et fournitures scolaires (qui, rappelons-le, sont une obligation pour les municipalités, les écoles étant sous l'autorité de la commune);

        le calcul est simple: (0.011) 0,1 % du budget de la ville

                             (correction 1,1% meci Mr Subtil)

                                                   est alloué aux écoles publiques.

C'est très insuffisant pour répondre aux problèmes de sécurité : remplacement des vitrages non conformes, sécurisation des classes et des coursives,  des sorties et abords des écoles. Insuffisant pour répondre aux problèmes de  fonctionnement du chauffage, à l'isolation thermique et phonique des espaces scolaires, à l'absence d'application du quotient familial pour la cantine, à l'absence d'un animateur à temps complet sur le temps du midi (école Jean Macé), à la formation du personnel de cantine, etc.

Il n'est pas fait mention dans le même article des classes surchargées, des suppressions de postes d'enseignants et de l'absence de Monsieur.le Maire lors des luttes des parents d'élèves.

A Uzès tout comme ailleurs, la rentrée s'est faite dans la douleur avec moins d’enseignants et des effectifs élèves par classe inacceptables pour  les apprentissages et la construction du citoyen de demain.

Les écoles publiques d'Uzès doivent être la priorité municipale,

                       la Défense du Service Public doit être l'affaire de tous.
FCPE Primaire