Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/04/2013

Ca chauffe aux Bourgades !

Objet : Bourgades - rencontres avec les habitants

Attention Monsieur le Maire d’Uzès
Copies :

-          Claude JOLY premier adjoint chargé de l’urbanisme en secteur sauvegardé

-          Valérie MARAVAL directrice des services techniques

-      Riverains du quartier des Bourgades.

Bonjour Monsieur le Maire,

Merci d’être venu consulter certains riverains dans notre quartier des Bourgades, ce matin du jeudi 18 avril, accompagné de Gérard BONNEAU, conseiller municipal délégué aux travaux et de Laurent ORJOL, votre chef de cabinet ; nous sommes très heureux que vous puissiez constater par vous-même la beauté des réalisations et la pertinence de nos questions envoyées par email du mardi 16 avril, et d’envisager ainsi ce qu’il est possible de faire.

lettre chapon.jpgLa lettre en fichier attaché, que vous avez fait distribuer ce mercredi 17 avril, nous surprend et nous étonne dans les Bourgades.
Nous ne pensons pas que ce soit une réponse appropriée à notre email du mardi 16 avril ; cet email a reçu l’accord des membres du conseil d’administration de notre association le « Comité de Quartier des Bourgades », et la liste de questions a été approuvée par la quarantaine de personnes présentes à notre dernière réunion préparatoire.

Nos courriers ont un but constructif ; la liste des questions que nous vous avons adressées, est le reflet des questions qui sont le plus souvent abordées par les riverains, et qui pourront être posées lors de la prochaine réunion ; c’est pourquoi nous vous les avons fait parvenir à l’avance. Nous comprenons fort bien que les servicesen lien avec les architectes et les entreprises en charge des travaux en cours, puissent faire évoluer les choix initiaux pour des raisons techniques ; il vous suffit de les expliquer. Notre participation, probablement un peu trop active à votre goût, a pour objet de faire en sorte que les deux millions et demi d’euros (2,5Mo€) d’investissements sur notre quartier soient le mieux employés possible ; il s’agit, quand il en est encore temps, d’éviter des travaux qui constitueraient ultérieurement une gêne, une dépense superflue, et ne seraient pas dans l’attente des riverains. Les services techniques de notre ville, et en particulier la directrice Valérie MARAVAL, sont à remercier pour leur disponibilité et leur patience avec les habitants du quartier, car les doléances, nombreuses, impatientes et parfois maladroites, ne peuvent être toutes acceptées.

Le projet d’apéritif convivial que vous aviez initié, recueillait l’approbation générale, et nous nous faisions un plaisir de participer, avec vous, à ce moment de partage dans notre quartier. Nous regrettons sincèrement que vous l’ayez annulé.

Les riverains et habitants des Bourgades seront à l’écoute de vos interventions et de vos réponse à nos questions lors de la réunion en mairie ce vendredi 19 avril prochain, à 18 heures.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, en nos sentiments bien cordiaux.

Jean-Gabriel BLANC

président du Comité de Quartier des Bourgades (association loi 1901)

21 Grande Bourgade, 30700 Uzès

+33 466224782 - jean-gabriel.blanc@wanadoo.fr

.

Je ne suis ni Maire, ni homme politique mais pourtant...

Je tiens à remercier tous ceux qui aujourd'hui ont pensés à me souhaiter ma fête...

17/04/2013

TEMOIGNAGE : Les signes de l'au-delà...

claudette combes 6 avril 13.JPGS'il se trouve une rencontre à ne pas manquer c'est bien celle de Claudette COMBES, installée depuis dix ans à uzès. Et pour cause, cette dernière témoignera sur ce qui lui est le plus cher : "Les signes de l'au-delà". Lequel d’entre-nous n'aura pas été touché par la perte d'un être proche ? Devant l'inconsolable nous nous trouvons souvent démunis en quête de réconfort, en quête de "signes" qui nous rapprocheraient d'un de nos chers disparus. Ces signes de l'au-delà peuvent avoir de multiples apparences. Et Claudette Combes, conférencière et auteure de plusieurs ouvrages traitant de ce sujet  s'exprimera tout en faisant part de son incroyable expérience personnelle. Le film "Ghost" aura eu le mérite de révéler à un large public l’existence de telles manifestations. Ces signes ne seraient-ils point des cadeaux d'amour qui nous aideraient à dépasser le deuil ?

Rendez-vous mercredi 24 avril à 15h30 chez Curiosi'thé, placette du Plan de l'Oume à Uzès. Entrée Libre. Durée 1H30. Places limitées.

Tel 04 30 67 28 92

16/04/2013

La période des inaugurations va commencer...

Attention Jean-Luc CHAPON maire d’Uzès

Copies :

-          Claude JOLY, 1er adjoint en charge de l’urbanisme en secteur sauvegardé

-          Valérie MARAVAL directrice des services techniques

 

Bonjour Monsieur le Maire,

A la demande insistante de plusieurs riverains, j’ai donc organisé une réunion de quartier. Nous étions une quarantaine pour lister les questions qui sont le plus fréquemment soulevées à propos des travaux dans le quartier des Bourgades. Ces questions vous seront posées, si vous le voulez bien, lors de l’inauguration que vous organisez ce vendredi 19 avril, à 18 heures, dans notre quartier.

1)      Bornes escamotables de la Petite Bourgade : nous avions compris que 2 bornes escamotables devaient être mises en place, une en haut de la Petite Bourgade près du boulevard, et une juste en-dessous de l’ex-imprimerie VIALLE, entre les numéros 39 et 40 de la Petite Bourgade. Au bout de trois réunions sur place, ce dernier emplacement a été choisi le vendredi 09 septembre 2011 par vous-même en présence de Valérie MARAVAL, directrice des services techniques et devant 37 riverains. Merci de nous confirmer cet emplacement pour lequel les réserves ont certainement été mises en place par les entreprises sous contrôle des services techniques.

2)      En face de l’auto-école et le long de la Caisse d’Epargne, il n’y a rien pour empêcher le stationnement des voitures qui d’une part vont considérablement gêner le service de la terrasse du café, d’autre part réduire la visibilité des commerces du haut de la rue, et enfin nuire à l’esthétique de la place Belcroix, place qui sera forcément amenée à être elle aussi réhabilitée. Les riverains proposent plutôt la mise en place d’un parc à vélos et motos, avec les réserves de passage pour piétons, bien sûr.

3)      Installation de potelets anti-voitures-ventouses sur 3 lieux plus particulièrement sensibles :
- Petite Bourgade côté numéros pairs : de chaque côté de l’entrée MERLO, les habitants des maisons individuelles sont souvent empêchés de rentrer ou sortir de chez eux !
- Protection de l’entrée des immeubles collectifs « Croix des Palmiers ».
- Potelets intercalaires rue de la Trompe, ceux-ci étant implantés trop espacés et n’empêchant pas les voitures de stationner bloquant ainsi les sorties de garage situées de l’autre côté de la rue.

4)      Rue Bourançon .
- Comment faire respecter le sens de circulation ? Un simple panneau « sens interdit sauf riverains » n’empêche personne de circuler.
- Par ailleurs, il est indispensable d’aménager l’accès sur le boulevard pour des questions de visibilité et de sécurité.
- Enfin les riverains demandent la pose d’un caniveau central, comme en bas de la Petite Bourgade. Les habitants de la rue Bourançon sont-ils « moins » considérés que les autres dans cette partie du secteur sauvegardé ?

5)      Borne escamotable en basdes rues de la Grande Bourgade et de la Trompe :  pourquoi ne pas mettre en place une seule borne en déplaçant plus en aval la borne du bas de la Grande Bourgade, comme vous l’aviez suggéré en son temps ? Cela aurait l’avantage
- de protéger l’accès aux colonnes de tri par les camions du SICTOMU,
- de protéger également les entrées de garage situées en face, notamment au n°3 de la rue de la Trompe,
- de réduire le nombre de bornes escamotables à installer.
Les photos prises lors du chantier et les plans de recollement permettent de placer cette borne escamotable sans toucher aux réseaux hydrauliques souterrains, en complétant évidemment par des potelets fixes vue la grande largeur de la rue.

6)      « Toutounettes » : elles sont demandées sur la placette Bourançon-Petite Bourgade, sur la place du Marché aux Cochons, en bas de la Petite Bourgade.

7)      Plusieurs riverains se plaignent du fait que des fils ont été installés en façade sans qu’ils aient donné leur autorisation, ce qui est un comble alors que nous parlons de mise en discrétion des réseaux aériens.

8)      Les goulottes de protection des fils électriques et téléphoniques sont en cours d’installation, avec des couleurs différentes. N’est-il pas recommandé que dans le secteur sauvegardé, ces goulottes soient d’une couleur homogène ? Ce n’est par ailleurs toujours pas le cas dans la Grande Bourgade où la peinture de certaines goulottes reste à effectuer.

9)      Signalétique des commerces : par courrier daté du 16 novembre 2012 adressé à Monsieur JOLY, votre adjoint à l’urbanisme en secteur sauvegardé, et signé par l’ensemble des commerçants du quartier, nous avons déclaré être à disposition pour discuter d’un projet, à l’entrée des Bourgades, de pré-signalétique harmonieuse, homogène et adaptée au secteur sauvegardé, projet peu onéreux et facile à mettre en place. Nous attendons une réponse.

10   Remise en état de la rue Tour du Roi, considérablement dégradée notamment par le chantier de construction de l’immeuble du Clos de la Tour au n°42 de la rue. Est-ce programmé ?

Certes, cette inauguration est bien précoce, vu que le chantier n’est pas terminé, mais nous sommes cependant toujours ravis des manifestations conviviales et de votre venue dans notre quartier. Lors de notre apéritif de quartier du jeudi 19 avril 2012, il y a un an de cela, vous aviez déclaré ne pas pouvoir répondre immédiatement à toutes nos questions et vous réserver la possibilité de le faire plus posément ultérieurement avec les riverains ; nous voulons croire que ce moment est enfin venu.

Tous les riverains sont très heureux que le quartier des Bourgades soit bientôt digne du secteur sauvegardé de la ville d’Uzès ; le plus ancien quartier d’Uzès « hors les murs », et le plus populeux, commence enfin à combler son retard en matière de réhabilitation, plus de 30 ans après la rénovation du centre ville.

Comme cela a été suggéré par l’un d’entre nous, et accepté par l’ensemble des participants, je transmets également copie de ce courriel aux médias uzétiens.

Bien sûr, l’ensemble du quartier est, comme d’habitude, tenu au courant de nos démarches et des réponses apportées.

Croyez, Monsieur le Maire, en nos sentiments très cordiaux.

Image005.jpg

Jean-Gabriel BLANC

président du Comité de Quartier des Bourgades (association loi 1901)

21 Grande Bourgade, 30700 Uzès

+33 466224782 - jean-gabriel.blanc@wanadoo.fr

15/04/2013

.

logo.png

  

Réunion toujours printanière

le jeudi 18 avril à 20h30
Salle des "Capitelles"

place du Jeu de boules
Saint Quentin la Poterie.

«CIRQUE AU PONT»


Les 30 avril, 3 et 4 mai 2013

L’événement « CIRQUE AU PONT » revient au printemps pour CIRQUE.jpgémerveiller et faire rêver petits et grands avec un spectacle étonnant et novateur.

Pour sa deuxième création, La Compagnie CirkVOST sort du chapiteau et investit l’espace public.

Attachée depuis son premier spectacle « Epicycle » (2010) à la recherche de scénographies singulières, elle a cette fois-ci imaginé un mikado géant de 368 bambous reliés les uns aux autres par plus de 2000 nœuds, sur une surface de 600m2.

L’installation monumentale modifie et interroge l’architecture du paysage et de l’espace tel que nous les connaissons...

Pour en savoir plus..... DDP Cirque.pdf

12/04/2013

Le Sénat adopte le projet de loi sur le mariage POUR TOUS

Le Sénat français vient d'adopter par un vote à main levée le projet de loi qui ouvre le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, la réforme sociétale la plus importante en France depuis l'abolition de la peine de mort en 1981.
Le texte a été voté par tous les groupes de gauche. La défection de quelques rares élus de la majorité - la gauche dispose d'une faible majorité de 6 voix au Sénat - a été compensée par les votes de plusieurs élus UMP et UDI en faveur du texte.

11/04/2013

.

assemble¦üe-citoyenne-St-Quentin 15_04_2013.jpg

Un nouveau blog pour l’Uzège.

La Gauche de l’Uzège vient de lancer son blog, vous  y trouverez des informations que vous ne trouverez peut être pas dans d’autres type de médias.

BLOG FRONT GAUCHE.jpghttp://www.uzege-agauche.fr/

09/04/2013

Lycées : le satisfecit de Fabrice Verdier est prématuré et le silence de Jean-Luc Chapon inquiétant

Représentant la Région au conseil d’administration du lycée Gide pendant de nombreuses années, Fabrice Verdier n’a pas fait preuve d’un grand dynamisme pour donner aux lycées d’Uzès les locaux qui leur manquent.

Rappelons que lors d’une réunion en 2009, Max Levita, alors chargé des Lycées au sein du service de l’Education de la Région, s’était dit conscient depuis 2004 d’un problème d’internat pour les 2 lycées et de la nécessité de réhabiliter Charles Gide. Reconnaissant qu’Uzès faisait partie des lycées « urgents », il avait alors annoncé un échéancier : feu vert pour le projet en 2010, 2 ans pour les différentes étapes, livraison en 2013 ou 2014.

On voit ce qu’il en est.

Aujourd’hui, le député se veut une fois encore rassurant et déclare « il n’y a plus de débat ni de polémique autour de la réalisation de cet internat ». Est-ce à dire que l’on assiste aux prémices d’un début de réalisation ?

Si c’est bien le cas, Fabrice Verdier doit au public certaines précisions : la Région s’est engagée à restructurer les lycées dans un projet global qui comprend un internat, un service de restauration, une salle polyvalente et d’EPS, une infirmerie, des salles de cours supplémentaires pour accueillir de nouvelles sections et des logements de fonction.

Espérons que Karine Margutti, Conseillère Régionale, qui s’est récemment engagée sur ce dossier, saura donner aux travaux l’impulsion décisive.

Alors que de nombreux élus avaient répondu à l’invitation du comité de défense et de soutien des établissements publics d’Uzès le mercredi 27 mars, l’absence du maire de la ville centre illustre son manque d’intérêt pour le projet de restructuration.

En témoigne aussi, le fait que l’internat du lycée GIDE, propriété communale que la ville loue 25 000 euros par an à la Région , soit laissé sans entretien depuis des années, ce qui entraîne un inconfort inadmissible pour les internes (pas d’eau chaude, pas de volets, peinture non refaite, etc ).

Est-ce parce qu’il est trop intéressé à vendre l’internat que Jean-Luc Chapon manque d’intérêt pour la rénovation des lycées ? On pourrait le croire, lorsqu’en reniant sa promesse, il annonce à son conseil municipal qu’il veut céder ce bâtiment à la Région pour une somme de 590 000 euros !

En un temps où l’on vante les mérites de la décentralisation et de la démocratie participative, usagers et personnels, parents d’élèves et élus locaux, veilleront à ce que la restructuration se réalise dans les conditions les plus favorables pour les lycéens et les citoyens de l’Uzège. Ils s’attendent à être considérés comme des partenaires et restent vigilants.

 B Rieu

Maire de Vallabrix,

Membre du collectif pour la restructuration des lycées d’Uzès

08/04/2013

.

548995_4567484914904_795930158_n.jpg

Compte rendu de la journée du 27 mars 2013 organisée par le CDSESPU

Pose de la 1ère pierre symbolique de la Halle de sport du collège JL. Trintignant

Une quarantaine de personnes, élus, parents, élèves, enseignants était présente pour la pose de la premièrepierre de la Halle de sport du collège JL. Trintignant sur le site de la ZAC Mayac.

Ce nouvel équipement impactera l’ensemble des élèves scolarisés à Uzès dans la mesure où il permettra de libérer les créneaux des autres installations sportives utilisés actuellement par le Collège. Les clubs sont aussi concernés.

Cette action symbolique a montré la détermination citoyenne, la mobilisation des parents, des communautés éducatives, des élus pour qu’enfin ce projet attendu depuis 2003 devienne réalité.

 

Visite des lycées d’Uzès et du site de l’ancienne gendarmerie par les élus du secteur de recrutement des établissements

Etaient présents des élus de Comps, Montfrin, Aubussargues, Collorgues, St Dézéry, Argilliers, Collias, Meynes, Remoulins, St Bonnet, Blauzac, Montaren, Flaux, Fontareches, Lussan, St Laurent la Vernède, St Quentin la Poterie, St Victor des Oules, Vallabrix et Vallerargues ; l’attachée parlementaire de notre député.

Etaient excusés les élus de Belvezet, La Capelle Masmolène, La Bastide d’Engras, Foissac, Euzet, Castillon du Gard et Aigaliers.

Nous ne pouvons que regretter l’absence d’élus de la Mairie d’Uzès !

Le projet de restructuration date de juillet 1998 ! Depuis 15 ans que s’est-il passé :

- 2001, la Région, suite à une étude, prévoit d’étendre le lycée en créant des salles à usage pédagogique, des locaux administratifs et des logements de fonction mais rien n’est budgétisé

- 2002, le terrain de l’ancienne gendarmerie est disponible et la Proviseure de Gide, Mme Mounier, envisage la construction sur ce site d’un internat commun à Gide et Guynemer et le réaménagement du Centre d’accueil que la Mairie doit donner à la Région dès qu’elle aura fini de payer son financement. En effet le bâtiment est mis à la disposition du lycée, moyennant un loyer payé par la Région, la commune se réservant la possibilité d’utiliser les locaux pour son propre usage en dehors du temps scolaire. L’accord conclu avec la Région visait à céder l’internat au terme du remboursement de l’emprunt. Le bâtiment est aujourd’hui amorti.

 - 2007, suite aux actions menées par la communauté éducative, les parents d’élèves, la Région finalise le projet de 2001 reconnu urgent depuis 2004.

- 2010, la Région s’engage à budgétiser le projet.

- La délibération du conseil régional est adoptée en 2011 mais le projet prend du retard suite à un défaut de communication avec la mairie. Une difficulté a surgi : il faut prendre en compte les contraintes urbanistiques du secteur sauvegardé.

- 2012, lors de la réunion publique sur le parvis de Guynemer, les élus locaux, le député échangent mais sans la présence d’un représentant de la Région !

- 2012, le CDSESPU est créé et compte aujourd’hui près de soixante membres.

- 2013, le CDSESPU a mené depuis plusieurs actions dont la signature d’une pétition remise à la Région, des réunions publiques régulières, des actions de sensibilisation (réunions de parents, journée de la Truffe…), l’envoi d’une proposition de  délibération à faire voter aux conseils municipaux des 57 communes du secteur de recrutement de Gide. Pour l’heure, 16 communes ont adopté la délibération.

Après la visite du site de l’ancienne gendarmerie commentée par des membres du CDSEPU, Mme Troussier, proviseure, présente les ateliers du Lycée des Métiers d’Art Georges Guynemer, M Boyer, proviseur de Gide, montre les extérieurs de son lycée.

La visite se termine au centre d’accueil afin que chacun puisse s’exprimer. Nicole Bouyala rappelle alors le combat des années 70 pour la sauvegarde du lycée Gide. Pour finir, les présents signent une déclaration commune qui sera transmise à la Région mais aussi au Recteur de l’Académie et au Préfet du Gard

Bilan : les élus ont pu découvrir le site et le potentiel qu’il recèle pour un projet de modernisation des deux établissements.

La démarche du collectif visant à accélérer la  mise en œuvre des travaux a été bien comprise, et  approuvée par les élus qui s’étaient réunis.

Une autre action de  sensibilisation sera organisée au Centre social de Saint-Quentin la Poterie le mercredi 15 mai à 18h, en direction du public, parents et citoyens de l’Uzège dont le soutien est indispensable pour parvenir au résultat que nous souhaitons tous : la concrétisation, d’ici la fin de l’année, d’un programme cohérent et ambitieux  qui réponde aux besoins immédiats et au développement futur des deux lycées.