Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/01/2013

Les publicitaires

1359110529.png

.

303981_267297406645377_1994455440_n.jpg

Le sort s’acharne sur Uzès…

Après que les médias ont fait la Une  de la mauvaise santé financière de la ville maintenant c’est la situation des accidents de la route qui montre qu’Uzès pour une fois, hélas est en tête de quelque chose.

J’entends déjà les arguments, ce n’est pas nous…c’est de la faute de…

Certainement que Le Président Hollande et le gouvernement de Gauche y sont pour quelque chose…Evidemment la région ne s’occupe pas de l’état de nos routes, le conseil général n’en parlons même pas et la CCU de l’époque complètement incompétente…Mais maintenant vous allez voir….

Mais hélas le résultat est là et personne n’en parle ça ferait désordre dans le ton « dormez tranquille, on s’occupe de tout » sur les routes d’Uzès 56 accidents face à une moyenne nationale de 16…7 tués face à une moyenne nationale de 1…

Il est vrai qu’à voir l’état des routes, le non entretien des voiries… cela explique peut être cela…

Accident de la route.jpg

Les victimes.jpg

Luminosité.jpg

Climat.jpg

Méthodologie

Les données présentées dans ce service sont issues des statistique publiées par le ministère de l'Intérieur concernant les accidents corporels de la circulation ayant fait au moins un blessé entre 2005 et 2011.

Définitions :

- Personnes tuées : nombre de victimes décédées sur le coup ou dans les trente jours qui ont suivi un accident de la route.
- Blessés graves : nombre de victimes d'un accident de la route admises comme patients dans un hôpital pendant plus de 24 heures à la suite de l'accident.
- Blessés légers : nombre de victimes d'un accident de la route ayant fait l'objet de soins médicaux, non hospitalisées ou admises comme patients à l'hôpital pendant moins de 24 heures à la suite de l'accident.

25/01/2013

SAVEZ VOUS SI VOTRE COMMUNE EST BIEN GEREE...

LES CONTRIBUABLES ASSOCIES DRESSENT LE BILAN.

Contribuable associé.jpg

BANDEAU.jpg

PALMARES.jpg

LE DIAGNOSTIC FINANCIER

DEPENSES

C’est le niveau de dépenses totales par habitant qui permet de calculer la note du maire de la commune, par comparaison avec les autres communes de même taille (En savoir plus sur la méthodologie).
Ce paramètre est important, car des dépenses élevées nécessitent des ressources élevées (impôts, subventions, dette...)
Les dépenses de la commune (rapportées au nombre d’habitants) sont la somme des dépenses de fonctionnement et des dépenses d’investissement de la commune. Les dépenses de personnel sont une partie des dépenses de fonctionnement, mais permettent d’avoir une idée de la bonne gestion de la commune.

DEPENSES.jpg

 

 

 

Le niveau de dépenses n’est pas suffisant pour dresser le bilan sommaire de la gestion de votre maire. Par exemple, une commune très dépensière (note principale proche de zéro) peut toutefois avoir une bonne note de santé financière, si par exemple la commune est riche ou bien gérée. Au contraire, une commune peu dépensière, mais avec de faibles ressources, peut avoir une mauvaise note de santé financière.

PRELEVEMENTS

Fiscalité locale
La fiscalité locale ne concerne qu’une partie des ressources de la commune. Les Prélèvements correspondent à l’ensemble des impôts prélevés par la commune sur les habitants et les entreprises de son territoire.

PRELEVEMENT TITRE - Copie.jpg

 

 

 

Évolution des taux
La fiscalité locale repose pour l’essentiel sur 4 taxes différentes : la taxe d’habitation, la taxe sur le foncier bâti, la taxe sur le foncier non bâti et la contribution territoriale des entreprises. Les montants prélevés sont le résultat d’un calcul basé sur l’assiette (la base taxable) et les taux (le pourcentage de cette base prélevé par la commune). Seuls les taux sont votés par le conseil municipal.

PRELEVEMENT TITRE.jpg

 

 

L’évolution des taux représente l’évolution de la somme des 4 taux au cours du temps. Elle peut donc dépasser 100 %, car chacun des taux s’applique sur une base différente. Elle traduit bien l’action du maire en matière de fiscalité. À noter que la réforme de la fiscalité locale sur les entreprises peu entraîner une baisse artificielle, indépendante du maire, de la somme totale à partir de 2010.

DETTE

Quand les impôts taxes et subvention de l’Etat ne suffisent pas à financer les dépenses de la commune, le maire a recours à l’endettement auprès des marchés financiers.
Le remboursement des anciennes et nouvelles dettes a un coût croissant au fur et à mesure que la commune contracte de nouvelles dettes, ce sont les annuités de la dette.

DETTE - Copie (3).jpg

 

 

 

La dette d’aujourd’hui est un paramètre important. Sans baisse des dépenses, elle risque de se traduire par une augmentation des impôts demain. Une dette importante est souvent l’héritage du passé et des équipes municipales précédentes.

SANTE FINANCIERE

DETTE - Copie (4).jpgLa note de santé financière traduit la bonne ou la mauvaise gestion financière de la commune.
Elle compare les communes de même taille les unes aux autres sur un ensemble de 4 critères financiers :

  • le coefficient d’autofinancement
  • le ratio de rigidité structurelle
  • le ratio de surendettement
  • le coefficient de mobilisation du potentiel fiscal

Plus la note est mauvaise, plus la commune risque de rencontrer des problèmes pour équilibrer ses comptes dans l’avenir. Au contraire, une bonne note (relative) donne plus de marges de manœuvre.
Elle est élaborée à partir des données du ministère des finances par l’association Politic Angels. En savoir plus sur la méthodologie.

24/01/2013

.

154108_394934890598452_531137304_n.jpg

Bonnes nouvelles...

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a annoncé jeudi une baisse de 8 % de la mortalité routière en 2012, historique depuis 1948, précisant par ailleurs que l'obligation d'un éthylotest dans la voiture était reportée "sine die".

Usurpation de plaques d'immatriculations - la solution.

" Doublettes " (P.V. reçus cause de quelqu'un qui utilise frauduleusement une plaque minéralogique identique à la votre).

ATT111.jpg

La solution pour éviter les ennuis

Vous êtes victime de " Doublettes " - Surtout ne prenez pas à la lettre le PV.

Cela peut vous mettre dans des situations catastrophiques.

Réagissez très vite ! En suivant la procédure indiquée ci-dessous.

1ère étape :

Réunir toutes les preuves justifiant qu'il n'était pas possible que vous soyez sur les lieux au moment de l'infraction. (Travail, achats, Rendez-vous.)

Si vous avez été flashé rien de plus simple, demandez le cliché L'adresse du service photographies est indiqué au dos de la contravention.

2éme étape :

Une fois toutes les preuves réunies ; Allez déposer plainte à la Gendarmerie la plus proche pour " Usurpation de plaques d'immatriculation "

Code NATINF 25123.

Demandez un récépissé et une copie de la plainte.

3éme étape

Passez à votre Préfecture avec la copie de la plainte et demandez une nouvelle immatriculation. C'est impératif sinon, vous serez toujours embêté

4éme étape :

Remplissez correctement la requête en exonération, joignez copie du récépissé de la plainte, copie de tous les justificatifs et envoyez le tout en recommandé avec accusé de réception à l'Officier du Ministère Public dont l'adresse figure sur la contravention.

Logiquement, vous n'aurez plus de problème.

 

Cette procédure est l'œuvre de l'ANDEVI, association de défenses des

victimes de P. V. établis de façon injuste. Voici l'adresse de leur blog : 

http://www.andevi.info/article-doublettes-l-andevi-vous-d...

Contacts : A.N.D.E.V.I : 02.51.63.57.74 ou 06.69.53.01.08

Pas de rigueur pour les élus de la CCPU (suite)

Ensemble pour Uzès.jpgEn gestionnaire uniquement soucieux de l’intérêt général, Jean-Luc Chapon a proposé, soumis au vote et finalement obtenu que la Communauté de Communes Pays d’Uzès coûte d’emblée à la collectivité le maximum qui lui est autorisé parla Loi au seul bénéfice des 16 membres de son bureau.

En effet, la CCPU s’est dotée du nombre maximum de vice-présidents et les a dotés de l’indemnité mensuelle maximum, tandis que son président Jean-Luc Chapon s’est lui aussi vu octroyer, sur sa propre proposition, l’indemnité maximum prévue par la Loi, soit 2137euros net/mois auxquels s’ajoutent ses indemnités de maire, d’un montant mensuel net d’environ 1700€.

Rappelons quand même, au cas où cela ait échappé à M. Chapon, qu’une crise économique, accompagnée de son sinistre cortège de licenciements, plans sociaux et dépôts de bilans frappe de plein fouet l’Europe et que notre président de la République lui-même (Décret no2012-983 du 23 août 2012 relatif au traitement du Président de la République et des membres du Gouvernement) mais également les gouvernements espagnols, portugais et irlandais et même les conservateurs, Silvio Berlusconi en Italie et David Cameron au Royaume-Uni, ont baissé leurs salaires par soucis d'exemplarité. 

Si les finances de la CCPU sont finalement si florissantes et les élus si béatement optimistes dans un contexte macro-économique pourtant passablement morose, il est alors permis d’espérer que les divers projets souhaités par la collectivité (piscine, déblocage des dossiers concernant la construction d'un internat/cantine/salle polyvalente/logements communs aux deux lycées d'Uzès en lieu et place de l'ancienne gendarmerie, de la halle des sports de Mayac, travaux de réaménagement de l'internat du Lycée Gide (voire don à la région !), baisse des impôts locaux etc.) seront largement finançables.

Si cela ne devait pas être le cas, comment expliquer alors le manque de décence et de scrupule du président dela CCPU obérant autant qu'il est légalement possible le budget de la collectivité à son propre bénéfice avant de nous expliquer d'un ton fataliste que ce budget ne sera pas suffisant pour supporter différents projets relevant de l'intérêt général dela CCPU et pour beaucoup, attendus depuis longtemps des habitants de l'Uzège?

23/01/2013

Les différents..."Armstrong"

312315_406881332729290_862519433_n.jpg

22/01/2013

Bonne nouvelle...qui va faire du bruit...

J'ai l'honneur et le plaisir de vous annoncer l'autorisation temporaire du CSA permettant à FUZE ( Fréquence Uzège ) d'être sur la bande FM.

Vous pourrez écouter

la radio locale de l'Uzège

sur le 107.5 FM

après le 15 Février 2013.

Cordialement ,

Bernard PERRIER

Président de l'association Fréquence Uzège ( Radio FUZE )

bernard@frequenceuzege.com

www.frequenceuzege.com

Haribo : réaction du Front de Gauche.

Front de gauche.jpgStop à l’austérité : nous exigeons de nouveaux droits pour protéger les salariés.

Dans ce contexte de début d’année 2013 où les représentants du patronat orchestrent la guerre contre le droit du travail, avec la bienveillance du gouvernement PS-EELV, accompagnés par 3 syndicats très minoritaires, l’arrogance et l’agressivité de

la direction de l’usine Haribo d’Uzès ne nous surprend pas. Sans doute se sent-elle soutenue, ou mieux, encouragée, dans sa tentative de licenciement d’un ouvrier, responsable CGT, récemment élu au Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) de l’usine.

Ce matin, l’ouvrier Jean-Christophe Jolbert doit être entendu à la direction du travail. Nous sommes convaincus qu’il bénéficiera auprès des inspecteurs du travail d’une analyse sans complaisance des faits qui lui sont reprochés. Le code du travail, bien malmené sous Sarkozy, protège encore un peu les salariés des décisions arbitraires qui s’emparent frénétiquement du patronat avide de profits, à la réalisation desquels il veut façonner des ouvriers toujours plus dociles.

Le Front de Gauche, résolument opposé à la politique d’austérité, continuée, et aggravée par l’actuel gouvernement, démontre qu’une alternative est possible en 25 propositions à mettre en oeuvre tout de suite.

Parmi lesquelles, en bonne place, nous exigeons de nouveaux droits pour protéger les salariés et développer l’emploi, notamment « en renforçant les effectifs de l’Inspection du Travail » (proposition n° 13)

Uzès, mardi 22 janvier 2013

En fait qu’en est il réellement?

Très souvent on en entend certains sur Uzès annoncer très fièrement à qui veut l’entendre que la vie à Uzès c’est l’idéal, que l’on est gâté question impôts, par rapport aux autres communes…que nos élus en ce domaine sont les meilleurs, que la ville n’a pas plus de dette que les autres.

Bourrage de crane, propagande éternellement électoraliste, autosatisfaction au point de ne pas voir la réalité en face, en fait qu’en est il réellement?

Vos Impôts locaux à Uzès


Impôts locaux.jpgLa valeur moyenne des impôts locaux en 2011  dans les communes françaises similaires à Uzès était de 424 € par habitant.
A Uzès, les impôts locaux par habitant sont donc plus élevés de 2.83 % que pour des communes similaires.

A Uzès, les impôts locaux par habitant ont donc baissés de 1.58 % entre 2000 et 2011.
Entre 2000 et 2011,  les communes françaises similaires à Uzès, ont vu leurs impôts locaux par habitant baisser de 14.52 % en moyenne .
Depuis 2000, la commune d’ Uzès a donc plus augmenté ses impôts locaux que les communes françaises similaires.

 

Taux de taxe foncière sur le bâti.


En 2011, le taux de la taxe foncière sur le bâti voté  par le conseil municipal de Uzès était de : 21.06 %.
A Uzès, ce taux est en augmentation de 1.49 % par rapport à 2010.
A noter : la valeur moyenne de ce taux de taxe foncière sur le bâti dans les communes françaises similaires à Uzès était de 20.88 %, en 2011.
A Uzès, le taux de la taxe foncière sur le bâti est donc  plus élevé de 0.86 % que pour des communes similaires.

 

Taux de taxe foncière sur le non bâti.


Taxe foncière.jpgEn 2011, le taux de la taxe foncière sur le non bâti voté par le conseil municipal de Uzès était de : 68.51 %.
A Uzès, ce taux est en augmentation de 1.5 % par rapport à 2010.
La valeur moyenne de ce taux de taxe foncière sur le non bâti dans les communes françaises similaires à Uzès était de 58.01 %, en 2011.
A Uzès, le taux de la taxe foncière sur le non bâti est donc plus élevé de 18.1 % que pour des communes similaires.

 

Dette uzès.jpgDette de la Commune d’Uzès


En 2011, le montant total des dettes dues par la commune de Uzès était de : 19 014 000 €.
Si l'on rapporte cette dette au total des rentrées d'argent de votre commune (que l'on nomme produits de fonctionnement) et qui étaient de 11 486 000€ en 2011, alors cette dette représente : 165.54% de ses revenus annuels.
A Uzès, ce montant de la dette est pourtant en baisse de 4.95 % par rapport à 2010.