Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/03/2013

Arrêt du projet du centre aqualudique de Montaren

Ensemble pour Uzès.jpgAprès avoir défrayé la chronique par les "émoluments" de ses trop nombreux vice-présidents, la nouvelle Communauté de Communes du Pays d'Uzès (CCPU) vient de jeter par la fenêtre 492.000 €, cette somme correspond aux travaux préparatoires déjà engagés, en décidant d'abandonner le projet de piscine à Montaren. Ce projet a été enterré, sous la nouvelle présidence de M. Chapon, sans aucune concertation, ni commission ayant débattu du projet, sans aucun dossier objectif remis aux élus afin de voter en toute connaissance de cause. Nous avons assisté à une mascarade de démocratie, où seuls les défenseurs du projet se sont exprimés, sans occasionner de débat. Les nouvelles majorités territoriales doivent-elles toujours renier les projets des anciennes?

De plus, M. Chapon justifie cet abandon par la seule crise économique, sans appuyer son discours sur la moindre analyse chiffrée, alors que le projet était viable. Il est probable qu'il n'y aura pas plus de piscine à Uzès qu'à Montaren, une partie de la nouvelle majorité de monsieur Chapon y étant hostile. Le président n'a pas jugé bon d'entendre les arguments très bien étayés de plusieurs intervenants demandant pour le moins de surseoir à la décision et de prendre le temps d'étudier réellement le dossier.

Une piscine en Uzège est pourtant nécessaire, ne serait-ce que pour satisfaire aux obligations scolaires (la natation est un enseignement obligatoire) des quelques 5000 élèves de la CCPU.

Le déficit du coût de fonctionnement (7€ par an et par habitant en vitesse de croisière) resterait raisonnable en regard des retombées économiques: implantation d'un équipement public créant 15 emplois, rôle de locomotive d'une nouvelle zone d'activité, attrait supplémentaire pour le tourisme, possibilité de clubs aquatiques etc.

Combien de projets vont encore être ralentis, empêchés, malmenés par M. Chapon ? La liste est longue: Uzès ville thermale, le Centre Chorégraphique, le contournement d’Uzès, le Pôle Hippique, le serpent de mer de cette piscine dont le projet initial remonte à plus d’une décennie, piscine couverte municipale d’abord, puis piscine intercommunale à partir de 2006, sous sa présidence…

Il est probable qu'il faudra attendre les élections municipales de 2014 pour reparler d'une piscine en Uzège. Education, jeunesse, concertation, démocratie, vision à long terme de projets pérennes et utiles à la ville et au territoire ne sont pas des priorités pour M. Chapon.

                                                                                                                  Caroline Sépet,

                                                                                                          pour Ensemble pour Uzès.

 

Commentaires

J'ai pris connaissance de votre avis sur l'abandons du projet de piscine ludique de Montaren.
Je ne partage pas votre point de vu.
En effet cet investissement est, dans la situation des finance publiques et locales, presque indécent; Qui plus est les coûts d'entretien seraient un charge beaucoup trop lourde.
Je suis donc très heureux que la communauté de Commune ai pris une décision raisonnable en mettant fin à un projet pharaonique en cet période
de "vaches maigres".
Meilleurs salutations.

Daniel Roux

Écrit par : Daniel Roux | 25/03/2013

La crise économique et " les vaches maigres " étaient là aussi lorsque Mr
le maire a mis sur la tête des Uzétien(ne)s 800.000 € pour une salle de
boxe fréquentée par 150 adhérents ou à peine , ce n'est pas l'ensemble
de la CCPU qui paie là , ce sont les uzétiens seuls !!!
Une piscine ou Centre Aqualudique était utile pour les scolaires , toute
la population de l'uzège et d'Uzès !!! mais une salle de boxe non !

800.000 € c'est pas rien tout de même alors que il y avait bien d'autres
choses à réaliser en priorité sur la ville , des trottoirs notamment , rue
Jean Jaurès (après le rétrécissement de la rue depuis le magasin Casino)
l'avenue du Général Vincent (après le Groupe scolaire) ;

Le quartier St Roman , rues et immeubles , qui tombent en ruine
épouvantablement , à côté d'un monument aussi prestigieux que le
Duché c'est franchement pas très jojo ; comme cela a été fait pour la
Grande Bourgade il faut aider les habitants à rénover leur habitation et
refaire toute la voirie (ce quartier ressemble à un quartier de la Cour des
Miracle tellement il est en ruine et moche ) ;

Alors franchement il y avait bien mieux à faire avec ces
800.000 € qu'une salle de boxe de luxe ................... et plus 10.500 €
pour des arènes qui ne servent même pas 6 mois / an !!!

Mr Chapon a fait , depuis 30 ans qu'il est élu à la tête de la Mairie ,
de celle ci et de la ville , sa chose , sa propriété , il fait ce qu'il veut
selon ses désirs et ses envies , et personne n'a droit à la parole ,
il n'y a qu'à assister aux conseils municipaux pour voir comment il
assoit son autorité , dans ses rangs personne ne prend jamais la parole ni
pose aucune question , aucun commentaire ni aucune contradiction , ils
sont muselés avant d'enter en conseil , c'est Mr le maire qui parle ,
argumente , commente ect .....si d'aucun ne sont pas d'accord avec lui
ils ne l'expriment pas ce n'est pas du goût de Mr le maire , c'est lui qui
décide donc il fait les demandes , et les réponses à leur place !!!

La présidence de la CCPU il l'a eu grâce aux voix traîtres du Grand
Lussan qui ont vu là le moyen d'éliminer , une fois Chapon élu , le dossier
de la piscine puisque comme lui ils n'en voulaient pas ! ah c'était bien
manoeuvrer , ça c'est passé comme ils l'avaient prévu !
Et une fois de plus Mr Chapon a la main mise sur Uzès et l'uzège !
nous allons voir dans les mois qui vont suivre si le Grand Lussan va se révéler
être la girouette dont il aura besoin et si ils lui emboîte toujours le pas pour
obtenir la majorité quand il voudra faire passer un dossier en force !!!!

Écrit par : Rose-May | 28/03/2013

Rassurez-moi. Ne pas être favorable au projet de l'ancienne CCU sur la piscine ne veut pas dire être du côté du Maire d'Uzès en place ? Et être favorable au même projet ne veut pas dire être systématiquement du côté de l'opposition ? On peut encore avoir un point de vue un peu plus personnel ? Un débat serein avec les avantages et les inconvénients d'un tel projet aurait peut-être permis des prises de positions plus nuancées, et aux é-lecteurs de mieux se faire une idée.

Pour ma part, dans tous les cas, je pense qu'avec un tel budget d'investissement et de fonctionnement (1M€ + 800 000 €/an estimés si j'ai bien suivi) pour le projet interrompu de la piscine, on doit quand même pouvoir faire beaucoup mieux qu'une piscine, surtout dans le contexte social actuel. En comparaison le budget annuel du Relais Emploi de l'Uzège était de quelques dizaines de milliers d'€, dans le cadre d'un appel d'offre toujours tiré vers le bas !

Mais dans les deux cas, les élus sont toujours plus à l'aise à faire des bâtiments ou des services à minima plutôt que de construire de vrais projets innovants et dynamiques correspondants aux besoins de la population en difficulté, faire participer les citoyens, privilégier la concertation, et surtout d'investir sur les ressources humaines et les éventuels talents. A quand une Mairie ou une communauté de communes capable de faire des appels à projets auprès des citoyens, et de le faire savoir ?

Écrit par : Grégory H | 01/04/2013

Les commentaires sont fermés.