Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/02/2013

Rendez vous au tribunal d'Alès le 15 Mars.

Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy de nombreux salariés, syndicalistes, responsables associatifs et citoyens ont été fichés, condamnés ou sont sous le coup de poursuites pénales ou administratives pour avoir participé à une action collective en faveur de l’intérêt général ou au service de revendications professionnelles et sociales. Parfois même une simple distribution de tracts a suffi à les poursuivre en justice.

Dans le Gard Vendredi 15 mars au tribunal d'Alès à 9h00 sont convoqués pour refus de prélèvement ADN Cédric Valéro et Sébastien Migliore.

 

Trop de sanctions injustes ont été prononcées à l’égard de militants qui par leur action citoyenne ont largement contribué à la défaite de N Sarkozy. Ceux qui mériteraient d’être sanctionnés ne sont pas à chercher parmi ces militants mais plutôt parmi ceux qui délocalisent ou licencient sans autre motif que d’accroître leurs profits et qui détruisent ainsi des milliers de vies.

La justice, c’est d’amnistier toutes ces condamnations injustes.

L’avenir c’est de mettre fin à la criminalisation des luttes sociales.

Tel est le sens de la proposition de loi d’Amnistie sociale déposée par les Sénatrices et les Sénateurs du groupe CRC et du Front de gauche . Celle-ci sera examinée au Sénat le mercredi 27 février dans l’après-midi. Pas une seule voix de gauche ne doit manquer au vote de cette loi.

 

TRUDDAIU Pietro militant PCF et Front de Gauche

Les commentaires sont fermés.