Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/01/2013

Haribo : réaction du Front de Gauche.

Front de gauche.jpgStop à l’austérité : nous exigeons de nouveaux droits pour protéger les salariés.

Dans ce contexte de début d’année 2013 où les représentants du patronat orchestrent la guerre contre le droit du travail, avec la bienveillance du gouvernement PS-EELV, accompagnés par 3 syndicats très minoritaires, l’arrogance et l’agressivité de

la direction de l’usine Haribo d’Uzès ne nous surprend pas. Sans doute se sent-elle soutenue, ou mieux, encouragée, dans sa tentative de licenciement d’un ouvrier, responsable CGT, récemment élu au Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) de l’usine.

Ce matin, l’ouvrier Jean-Christophe Jolbert doit être entendu à la direction du travail. Nous sommes convaincus qu’il bénéficiera auprès des inspecteurs du travail d’une analyse sans complaisance des faits qui lui sont reprochés. Le code du travail, bien malmené sous Sarkozy, protège encore un peu les salariés des décisions arbitraires qui s’emparent frénétiquement du patronat avide de profits, à la réalisation desquels il veut façonner des ouvriers toujours plus dociles.

Le Front de Gauche, résolument opposé à la politique d’austérité, continuée, et aggravée par l’actuel gouvernement, démontre qu’une alternative est possible en 25 propositions à mettre en oeuvre tout de suite.

Parmi lesquelles, en bonne place, nous exigeons de nouveaux droits pour protéger les salariés et développer l’emploi, notamment « en renforçant les effectifs de l’Inspection du Travail » (proposition n° 13)

Uzès, mardi 22 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.