Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


29/10/2012

Projet de carrière à Saint Laurent la Vernède

La société Guintoli souhaite ouvrir une carrière d’extraction de calcaire dans les bois communaux de St Laurent la Vernède (27 ha) ; ce projet porte sur une production moyenneenvisagée de 400 000 à 500 000 tonnes par an, sur une période de 30 ans.

Le but invoqué est de couvrir la demande locale en matériaux de qualité et d’anticiper  une chute des ressources à venir en contradiction avec le schéma départemental qui préconise des extensions plutôt que des créations, on sait que de nombreuses carrières produisant du calcaire existent à proximité immédiate du site, et dans le Gard en général (cf. données DRIRE-BRGM liste des carrières en activité)

L’étude d’impact consultable sur le site : http://www.gard.pref.gouv.fr

(pointez ICPE arrondissement de Nîmes commune de St Laurent la Vernède 14 annexes)

se veut rassurante, pourtant elle est loin de répondre aux inquiétudes des riverains, des défenseurs de la nature du paysage et de l’environnement ;

Un collectif très actif s’est constitué sous la houlette de Alain Bruguier Président de l'Association de Défense des Vallées de la Tave et de la Veyre

Il soulève de nombreuses questions sur

-Le risque de pollution des sols et des eaux souterraines (l’emprise du projet se trouve en

tête du bassin versant de la Dilole)

-L’impact sur le paysage, (carrière à ciel ouvert en dent creuse qui sera visible depuis le

château de la Bastide d’Engras, le village et le château de Pougnadoresse)

-Les nuisances sonores, (vibration, tir de mines)

-Proximité du monastère de Solan et de son exploitation en vin bio

-Remise en état du site après exploitation (des exemples voisins -carrière de Vallabrix incitent à la plus grande vigilance quant à la réhabilitation des sites)

-Les risques inhérents à ce type d’exploitation (effondrement rocheux par exemple)

-La perte de l’habitat de nombreux oiseaux en particulier le Circaète Jean le Blanc, le busard cendré on note également sur le site la présence de l’aigle de Bonnelli,

La liste n’est pas exhaustive …

Enfin, il faut de nouveau faire état du problème récurrent de la circulation des camions (74 par jour sont prévus) de leur dangerosité sur nos routes de campagne (on se doute qu’ils n’emprunteront pas seulement la RD 6 qui est la seule voie citée dans l’étude)

L’enquête publique se déroulera du 5 novembre au 5 décembre en mairie de St Laurent la Vernède de 9 h à 12 h jours et heures habituels d’ouverture ; le commissaire enquêteur Louis Blanc recevra les personnes intéressées pendant 5 matinées.

Une réunion se tiendra à l’initiative de l’Association

Mardi 30 Octobre 2012, 20h30

au Foyer Communal de Cavillargues

Il faut aller s’informer et donner son avis (une pétition circule également)

Anaïs de Ranitz Association Paysages de France

Commentaires

Encore une fois des commentaires qui ne tiennent pas compte d'une étude complexe et réaliste. Les arguments donnés ici ne sont pas justifiés. Il faut arréter de toujours être contre tous, et de se plaindre ensuite...

Écrit par : Durand | 30/10/2012

Madame ou Monsieur , vous habitez St-Laurent-la-Vernède ?
si vous avez un commentaire réaliste et des arguments qui justifient
l'existence et l'exploitation de cette (peut-être ?) future carrière , il faut
les communiquer aux habitants de ce village qui sont sûrement et
grandement intéressés par vos suggestions , à n'en pas douter !!!!
Les problèmes de carrière à ciel ouvert , nous le savons ont de
nombreuses nuisances les poussières , le bruit , la faune la flore et 75
passages de camions par jour pour un si petit village (701 habitants)
ce n'est pas anodin !
Je ne pense pas que vous habitiez ce village sinon vous ne
parleriez pas de cette façon ; pour comprendre les problème de
nuisances, quelle , qu'elles soient il faut y être confronter et là on voit
les choses différemment , je parle en connaissance de cause puisque nous
venons (habitants d'un quartier , à Uzès), de nous battre pour
empêcher que l'on nous place sous le nez , en l'occurrence sur nos toits
d'immeubles , des antennes relais de téléphonie mobile , vous voulez
savoir si nous avons des téléphones portables ? oui nous en avons , mais
nous ne voulons pas les antennes sous notre nez , nous ne sommes pas
opposés aux antennes , nous en avons besoin , mais il y a d'autres
endroits plus appropriés pour les placées ! nous avons gagner une bataille
mais pas la guerre , nous restons sur nos gardes !!!!!!!!!!
Le problème de la carrière c'est pareil ! on exploite pas une
carrière à quelques mètres d'un village en sachant toutes les nuisances
qu'elle va entraînner sur ce village !
J'espère que ce village , comme nous , va gagner sa bataille et
que le spectre de cette carrière va disparaître , comme à disparu celui
des antennes que l'on voulait nous imposer !!!!!!!
Mais quels que soient les problèmes imposés par Pierre ou Paul ,
gardons nous toujours de chanter Victoire , même document à
l'appui car parfois les fantômes reviennent , restons vigilant et gardons
les yeux ouverts , c'est plus prudent !!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Rose-May | 21/11/2012

C'est un chantier qui devastera notre région. Je suis un homme moderne et je comprends qu'on peut avoir besoin de ressources. Mais je dis à ceux qui vont s'enrichir après avoir détruit cette région et à ceux qui sont favorables au projet que leurs enfants ne les remercieront pas. Si être contre tout c'est d'endommager notre berceau de vie alors oui je suis contre tout. L'installation de cette carrière aura tôt ou tard un impact sur notre qualité de vie. Il m'arrive de cotoyer des inconscients sortis d'un moule construit autours de la finance et des besoins. Ils prétendent attacher de l'importance à notre nature, tout comprendre, et affirment à chaque fois qu'il n'y a aucun risque. Je me propose de les remettre sur le droit chemin (celui qui est à suivre pour vivre et non pas pour survivre). Je leur demande de méditer, de ne pas réfléchir, et de laisser ce petit coin de campagne rester une campagne (il y en a trop peu aujourdhui). Sinon l'avenir me donnera raison mais ce sera trop tard. Toujours à l'ouest de mon village, il semble aussi que des parcelles de terrains soit aussi à la une d'un projet injustifié (juste pour dépenser de l'argent ?). Oui, un village peut s'agrandir de constructions à condition que cela n'engendre aucune conséquence nuisible à l'environnement ou à quiconque. C'est le principe même de l'armonie. Je rêve en disant cela ? D'autres font des cauchemards et tentent de les réaliser.

Écrit par : BARTHE Jacques | 24/11/2012

Aigle de Bonnelli ? cela en d'autres lieux suffirait peut être à faire casser le projet!
Allez sur le site de la société NGE/guintoli vous y verrez qu'elle y proclame son souci de la "préservation des ressources et de la protection de l'environnement" .
En fait il semble à première vue que rien ne justifie l'ouverture de cette nouvelle carrière si ce n'est la cupidité des milieux d'affaires et l'aveuglement de certains élus.

Écrit par : Pascal Hervé | 27/11/2012

Les commentaires sont fermés.