Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/09/2012

LES ROMS...PAS FIER D'ETRE FRANCAIS!!!

A propos de l'éradication des Roms sur le territoire national. Je suis E C O E U R E ! je suis E C O E U R E d'être Français . Facile d'évacuer des femmes , des enfants et des hommes qui composent les campements "Roms".

Cette histoire a biens des relents historiques empli de lâcheté .

La lâcheté c'est quoi ? c'est s'attaquer à plus faibles que soi ! évidemment , ils volent, vivent de rapine, de prostitution (aucune personne n'approuve, normal) alors ils gênent et sont nulle part chez eux.

Les Roms, dans leur pays, on n'en veut pas: on les appelle "Les hommes à la maison sur le dos". Même chez eux , ils sont mal aimés parce qu’ils ne veulent pas se soumettre à une discipline de vie, c'est leur culture. Nous avons connu cela avec les "gitans" vivant en Avignon il y a 35 ans et que l'on a relogé dans des quartiers (comme Monclar) en compagnie de Nord-Africains: une situation explosive face à des cultures totalement opposées! Alors oui, facile de s'en prendre à un peuple lorsque l'on sait qu'il n'y aura aucune réplique armée de sa part et encore moins d'émeute nationale ! Là , les élus Français sont forts, courageux et font bonne figure.

Ainsi voit-on des élus de tous bords, écharpe en bandoulière, insister avec panache, bravoure et en première ligne baïonnette au canon, afin de les faire dégager de leurs communes! Mais on ne voit aucun élus ni autres policiers investir les Zones de Non droits et faire de même. Vous savez pourquoi, cher lecteur ? Parce qu'ils savent la tâche désormais impossible , elle survient trente ans trop tard. Et la peur fait le lit des ces zones de non droit où insidieusement s'instaure la "charia à la française" !

Désolés d'écrire de telles lignes mais il m'en vient la nausée lorsque je vois ce qui attend nos enfants et petits enfants ni éduqués ni parés pour de telles violences , pour un tel avenir !

Le gouvernement sait (Sarkozy le savait aussi) qu'il est aujourd'hui quasiment impossible d'éradiquer les zones de non droit, même l'armée ne pourrait y parvenir tant elles sont nombreuses et éparpillées (671 recensées) à travers le territoire. Chaque jour s'en installent de nouvelles, les autres s'étendant... C'était du domaine du possible, il y a trente ans, même plus du domaine du rêve aujourd'hui...

Savez-vous que le ministère de l'intérieur estime à plus de 1500 le nombre de kalachnikov dispersées à travers zones.

Bon courage, bonne journée.

Jean Louis Calvet

Les commentaires sont fermés.