Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/08/2012

En ce lundi de rentrée, réfléchissons un peu...

"Pourquoi payer au même tarif le mètre cube d'eau pour faire son ménage et remplir sa piscine privée ? Pourquoi payer les mêmes impôts fonciers pour une résidence principale et secondaire ? Pourquoi payer son essence, son électricité, son gaz le même prix pour un usage normal et un mésusage ? L'eau va-t-elle manquer ? C'est une raison de plus pour en rendre gratuit le bon usage et renchérir ou interdire le mésusage. Ce paradigme s'oppose à celui de la société dominante : que signifierait en effet l'adoption programmée d'une taxe sur le carbone si ce n'est le fait de vider les rues des voitures des plus pauvres pour que les riches puissent rouler plus vite ? (...) Le danger serait bien sûr que cette politique renforce les inégalités en permettant l'accès aux mésusages à une petite minorité fortunée. Le pire serait de cantonner le peuple au nécessaire (au sérieux) et de libérer, moyennant finances, le futile, le frivole, aux classes aisées."
Mais , tout le problème est de le définir, de l'encadrer, de le "mesurer". Qu'est-ce que le mésusage de l'eau ? C'est remplir sa piscine personnelle ? C'est prendre une douche par jour ? Deux par semaine ? Laisser couler le robinet quand on se lave les dents ou qu'on rince les légumes ? Combien de litres d'eau par jour et par personne nous donne droit "le bon usage" ? Le bon usage de qui ? Celui qui vit dans quel pays ? Avec quel statut social
Se déplacer par exemple, pour les plus pauvres, est en train de devenir impossible hors des grands centres urbains dotés d'infrastructures de transports en commun, dont ils sont sans cesse repoussés dans les périphéries, alors que les transports en commun y sont moins nombreux. Pour qu'elles s'appliquent à tous, égalitairement, il faut en effet définir des niveaux d'usages et taxer les mésusages. Les restrictions de consommation, à l'exemple des péages urbains comme des parkings payants et des parkmètres, censés réguler la circulation automobile des centres villes européens, sont sans incidences sur ceux qui peuvent se les payer."

Commentaires

Je pense que ces questions mériteraient d'être débattues en public lors d'une réunion publique très large dans laquelle les élus (pour une fois de manière claire et transparente !) comme les citoyen(ne)s pourraient donner leurs avis et propositions sans se limiter à ceux des "experts" et "spécialistes" des cabinets de consultants qui préparent et structurent les "décisions" des "responsables" politiques.
Ces questions sont avant tout l'affaire de tous et ce type de réunion pourrait participer à redonner une dimension citoyenne trop oubliée en politique politicienne de la délégation de pouvoir des élus actuels.

Écrit par : denis ballini | 27/08/2012

J'adhère absolument. Mais quel gouvernement prendra le risque de prendre les mesures qui s'imposent ?

Écrit par : Dupin | 27/08/2012

Il est vrai que si l'on a voter Hollande c'était pour se débarrasser de Sarko ,
on n'est pas plus avancer , les "petits " comme nous avec rien dans
l'escarcelle , comme avec le nain on avait rien a y gagner et on le voit !
avec moins de 1000 € / mois , que ce soit les salaires ou les retraites ,
les augmentations " becquée de moineaux " qu'on nous a servie , pour ma
par 1,25 € en + sur 710 € / mois (je suis retraitée) !!!!!!!! c'est révoltant
de se voir traiter de la sorte , ils se foutent de notre figure et avec notre
assentiment et nos remerciements !!!!!!!!!!!!
Par contre les augmentations de la vie courante , elles ne
rament pas elles , j'ai l'impression que l'on prend la même vitesse qu'un
écoulement d'eau dans un lavabo et qu'on est en train de plonger comme
les autres Grèce , Espagne , Italie ..........
On va pas aller loin comme ça , si les consommateurs ne consomment
plus mis à part pour s'acheter à manger et encore pas de tout car
certaines choses vu leur prix nous sont interdites , à nous " les petits "
mais ceux encore avec des salaires ou retraites " un peu plus
acceptables " arrivent à se les payer , mais ça va pas durer si la vie
augmente à cette allure , ils vont faire comme nous et certains ont déjà
commencer à se restreindre , et si la récession prend la gangrène , on est
foutu , et qui va payer les pots cassés ??? bien sur toujours les mêmes
ceux qui n'ont rien et ceux qui ont juste un peu plus au dessus , c'est à
dire les pauvres "des plus pauvres" et les classes moyennes qui viendrons
bien malgré eux grossir la classe des pauvres !!!!!!!!!
Mais le gouvernement n'y pourra rien !!!!!!!!!!!!!!
1 °) Mélanchon a raison , ils sont le larbin des gros industriels et des
et des grosses entreprises , ils ont fait des promesses mais ils sont
pieds et points liés par eux !!!!!
Une personne habitant un appartement social et qui ne payait pas d'impôts
sur le revenu , qui ne possède rien, que sa retraite et et celle , (demi-retraitre)
de son défunt mari à reçu 130 € d'impôts à payer sur 2011 pour dépassement
de la tranche d'imposition qui la concerner d'à peine 100 € !!!!!!!!!!
Quand on voit "ça" on se demande , ce qu'il vont bien pouvoir encore nous
prendre , si ça continue , ils viendrons nous prendre ce qu'il y a dans nos
maisons et qu'ils trouverons trop bien pour nous !!!!!!!!!!
2°) La rentrée scolaire : des enfants entrant en CP n'ont pas besoin de
tant d'argent , les 3/4 des fournitures sont données par l'école !
A la rigueur remboursement si ces fournitures sont demander par l'école ,
s'il y a achat(s) de fournitures de marque , pas de remboursement !!!
Les vêtements ? la Caf demande aux parents d'habiller leur(s) enfant(s)
et elle rembourse sur présentation du ticket de caisse !!!
Les vêtements les plus chers sont les manteaux ou doudounes , les
chaussures chaudes et imperméabilisées qui peuvent servir aussi pour
les jours de pluie , les gros pulls , gants , bonnet , écharpes , les tee-
shirts de marque pour se faire "mousser" devant les autres ne sont pas
utiles .............ect ect et j'en passe et des meilleures
Je suis désolée mais je trouve que la CAF distribue de l'argent à tort
et à travers !!!
Il y a des parents qui ont tout juste les moyens de payer les
fournitures de leur(s) enfant(s) qui entrent en 6ème et parce qu'ils
dépassent " la tranche " de 10-15-20 ou même 50€ (50 € c'est tout et
c'est rien selon vos moyens financiers !!! ) et on sert sur un plateau
300 € + ou moins , je ne sais plus ! a des gamins qui n'en ont pas des
plus besoin , ou alors on vérifie et on rembourse selon les achats !!!
Je vais peut-être me faire taper sur les doigts dans les
commentaires , mais j'ai dis ce que je pense !!!!
Et on en aurait à dire encore !!!!!!!!

Écrit par : Rose-May | 27/08/2012

C'est peut-être aux citoyen(ne)s de prendre l'initiative de se rencontrer, de discuter, de proposer ... sans attendre le bon vouloir des élus ...

Je pense que notre système électoral est de moins en moins démocratique dans la mesure où il favorise la délégation de pouvoir qui ne force pas les élus à rendre compte régulièrement de leurs engagements.

"Bien plus que le bruit des bottes, je crains le silence des pantoufles" comme le dit très bien Thierry Van Humbeecke et il ne tient qu'aux citoyen(ne)s de sortir chaque fois que nécessaire de cette délégation de pouvoir.

Ça va être peut-être le cas pour le Traité européen qui veut imposer la loi libérale de la commission européenne et que le gouvernement s'apprête à faire passer par un seul vote des parlementaires alors que la plus élémentaire des démocraties (d'ailleurs un sondage de ce mardi 28 août indique que 72% des français(e)s le demandent !) imposerait un référendum. Les enjeux sont considérables devant la manière dont le fonctionnement européen permet aux banques d'endetter les Etats avec la complicité de la BCE. Les français(e)s ont dit NON à ce type de fonctionnement en 2005, ce qui devrait rendre une bonne partie de la dette illégitime au regard de ce vote

Prenons le pouvoir au lieu d'attendre des gestes de ceux qui l'ont !

Écrit par : denis ballini | 28/08/2012

Les commentaires sont fermés.