Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/05/2012

FSU communique

 

Réunion publique sur l’école

organisée par la FSU

En présence des candidats aux élections législatives 

 

Quelle école voulons-nous pour nos enfants ?

 

Lundi 14 mai, 18h30

Salle Terrisse (lycée Daudet, Nîmes)

 

Commentaires

Nouveau Parti Anticapitaliste Uzège: npa30uzege@laposte.net
Communiqué du NPA. L'école, un enjeu fondamental

Une cinquantaine de personnalités ainsi que des associations d'éducation populaire et des syndicats d'enseignants ont lancé un manifeste intitulé « Pour un pacte national de lutte contre l'échec scolaire ».il y a un an.
Qu'il s'agisse de l'échec scolaire et de la souffrance qu'il provoque chez les jeunes concernés, du collège unique ou de l'orientation par défaut en lycée professionnel, il met le doigt sur de vraies difficultés que la politique de Sarkozy a aggravé.
Oui, le devenir de l'école est une véritable enjeu pour l'avenir de la société. Il est absolument scandaleux que, chaque année, 150 000 jeunes soient, de fait, exclus du processus de formation.
Durant le quinquennat de Sarkozy, 100 000 postes ont été supprimés, la formation préalable des enseignants a disparu, à tous les niveaux la hiérarchie a été renforcée, la dernière décision étant d'attribuer aux chefs d'établissement la notation pédagogique des enseignants, le pouvoir d'achat a diminué. Ses réformes « éducatives » ont été autant de reculs pédagogiques.

Les projets de la Droite : d'introduire à l'école les critères du libéralisme, de continuer à supprimer des postes, de fermer des classes et de casser le statut des enseignants.

La Gauche libérale annonce 60 000 postes d'enseignants avec des coupes sombres dans d'autres ministères. Nous n'en voulons pas!!!

Notre projet est tout autre et l'école doit occuper une place centrale.
Chaque enfant a droit à une scolarité à partir de 3 ans, chaque jeune a droit à une formation qualifiante quel que soit ses difficultés.
Il faut aujourd'hui, entre autres, des augmentations de salaire pour tous, un plan d'embauche de 100 000 personnels, la diminution du temps de travail, la titularisation de tous les précaires, le retour des personnels de service dans la Fonction publique d'État.

Écrit par : Rouge NPA | 18/05/2012

Les commentaires sont fermés.