Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/01/2012

Programme Février 2012

 

!cid_476EF510473F42A1AB5D381A72160316@ASPIRE5520.gif

 

POUR LES ATELIERS REGULIERS

 

Tous Les Lundis et Jeudis de 10h à 11h : (Pas d’ateliers pendant les vacances scolaires !)

Atelier d'Eveil "Récréatif"avec Emmanuelle pour les enfants à partir de 18 mois à 3 ans

Paf : 3 euros.

 

 

ATTENTION : PAS DE BABY GYM PENDANT TOUT LE MOIS DE FEVRIER .

 

POUR LES MERCREDIS

 

Mercredi 1er février de 10h à 11h30

Arts plastiques Avec Armelle

« Petit Voyage en Chine »
À l'occasion des fêtes du nouvel an chinois, nous partirons à la découverte de cette culture.
Nous utiliserons l'encre de chine de différentes manières pour réaliser une oeuvre d'inspiration asiatique.
(Attention, l'encre de chine est très salissante, prévoir une tenue adaptée!)

Pour lesenfants de 3 ans à 8 ans.

Les plus petits doivent être accompagnés par un parentet pour les plus grands les papas et les mamans sont les bienvenus!

Tarifs : 5euros par enfant /Réservation Indispensable !

 

Mercredi 8 févrierde 10h15 à 11h30

« CONTES ET COMPTINES » Pourenfants de 0 à 6 ans

Avec La Yourte aux Histoires

« Contes Magiques du Monde entier»

Suivi d’un moment de lecture partagée

Paf : 2 euros par enfant

Réservation Indispensable

 

Mercredi 29 Février de 10h à 11h :

«YOGA PARENTS/ENFANTS»

Pour lesenfants à partir de 2 ans jusqu’à 6ans : Armelle propose un yoga créatif et ludique où s’alternent instants dynamiques et temps plus calmes. Une occasion de se détendre ensemble, de mieux connaître son corps et d’apprendre à l’écouter, d’apprendre à s’intérioriser, à se calmer tout en s’amusant. Un partage autour du yoga, pour être à l’écoute de soi et de l’autre.

Tarifs : 3 euros pour un adulte+un enfant

Tenue confortable pour l’adulte et l’enfant, si vous avez un tapis de yoga pensez à l’amener ou venez avec une grande serviette, une natte, une couverture…

Réservation Indispensable !

 

POUR LES RENCONTRES MENSUELLES

Mardi 7 février de 10h à 11h30 :

Allaitementet papotages

Rencontre avec "Les Fées du Lait "

Entrée libre

 

NOUVEAU ! Vendredi 24 Février de 10h à 11H :

« Bébé Bouge » proposé par l’association Elsem*

Sauter, rouler, danser, courir en chanson et en chantant avec papa ou maman ! Il s’agit d’un éveil corporel et musical. L’enfant développe sa motricité dans un univers agréable et dynamique.

Pour les enfants de 10 mois à 3 ans

Tarif : 5 euros par enfant

* L’association Elsem : Equilibre, Ligne et Sérénité Enfants et Mamansvient juste de voir le jour. Marie Truchet, animatrice déborde d’idées et propose d’autres activités dont elle pourra vous parler lors de cet atelier..

 

Mardi 28 Février de 10h à 11H30:

Moment d’échange autour de la parentalité bienveillante!

Avec Famill’Amie.

Nous vous proposons d'échanger autour de l'éducation, de parler de nos difficultés et de nos réussites, de nous soutenir afin de trouver des solutions bienveillantes pour accompagner nos enfants.

Entrée libre. Ouvert à tous

 

ET PENDANT LES VACANCES :

 

Mercredi 15, Jeudi 16 et Vendredi 17 Février de 14H30 à 16H30

"L'Eau dans tous ses états"avec l'association ARTS DE VIVRE (acteur en développement durable)

Pour les enfants de 7 à 10 ans

 

Tarif : 25 euros (adhésion obligatoire), inscription avant le 6 février.

 

Le café associatif des Petites Mains

pour petits et grands

7 av du général Vincent 30700 Uzès

04.66.81.19.40

http://lespetitesmainsuzes.free.fr

SOYONS SOLIDAIRES POUR NOS ECOLES !

Une classe de la maternelle du Parc menacée de fermeture
L'école de Pont-des-Charrettes menacée de fermeture
Le dernier poste de RASED sur l'uzège menacé de fermeture

SOYONS SOLIDAIRES POUR NOS ECOLES !

Nous souhaitons conserver à Uzès le choix d’un enseignement adapté et de qualité, dans des conditions favorables d’apprentissage. Une fermeture de classe et une fermeture d'école impliqueraient au contraire moins de temps par enfant, des conditions précaires d’enseignement et d’avantage d’enfants en situation d’échec. Ces suppressions de postes surchargeraient, par contagion, toutes les écoles de la ville, alors même que la disparition totale du RASED sur l'uzège ne permettra plus la prise en charge des enfants en difficulté.

Mobilisons-nous :

mercredi 1er février:
– 10 H: rassemblement contre les suppressions de postes
à l'Esplanade à Uzès

jeudi 2 février:
– 9 H: mobilisation à l'inspection académique
58 rue Rouget de Lisle à Nîmes
– 18H: réunion d'informations et d'échanges
salle Malraux à la Mairie d'Uzès

Les parents d'élèves, la FCPE, et l'équipe pédagogique du Parc et de l'école de Pont des Charrettes

Si ce n’était si triste, on pourrait appeler cela de l’humour…

Le député René Dosière, vient de publier un ouvrage (L’argent de l’Etat, Le Seuil, 289 pages, 19,50 euros) sur le train de vie de toute la machine gouvernementale.

Le nouvel avion du chef de l’Etat, le fameux Air Sarko One, annoncé par Sarkozy comme coûtant "176 millions d’euros, se chiffre en réalité à 259 millions d’euros".

Sur la question du coût des ministres, jamais étudiée jusqu'ici ils coûtent, chacun 17 millions d’euros tout compris, avec leurs personnel et leurs locaux. "

On y apprend aussi que le conseiller le mieux payé de Nicolas Sarkozy est Henri Guaino, avec plus de 19 000 euros par mois.

Que dans le nouveau gouvernement Fillon, les conseillers ont vu leur rétribution augmenter de 20 à 30 %.

Ce doit être cela que l'on nomme le troisième plan de rigueur.

Un film à ne pas manquer

Retenez bien la date !!! il ne faut surtout pas la rater !!

 

Tchao pantin.png

TVA=13, TTF=1 : les mauvais comptes du président-candidat

Nicolas Sarkozy a tranché : avec la hausse prévue de la TVA, les patrons verront leurs coûts salariaux diminuer de 13 milliards d'euros. En revanche, la fameuse taxe Tobin à la française ne rapporterait qu'1 milliard d'euros. Même en y ajoutant la hausse de la CSG sur les revenus du capital (qui devrait rapporter moins de 2 milliards), le compte n'est pas bon pour la justice fiscale.

En effet qui va payer la hausse de la TVA ? Pour l'essentiel, les consommateurs. Certes, le candidat-président s'est dit « prêt à prendre tous les paris » qu'il n'y aurait pas de hausses de prix.

Malheureusement, il est vraisemblable que les entreprises en profitent pour améliorer leurs marges en ne baissant pas les prix hors taxes. Telle est sans doute l'intention des chefs d'entreprise ou du Medef, qui réclament depuis bien longtemps cette mesure à cor et à cri.

La TVA « sociale » réduira donc la consommation et aggravera la récession dans laquelle la France est engagée depuis quelques mois. C'est la première raison de la rejeter. La deuxième tient à son injustice : en augmentant la TVA, on réduit encore la progressivité du système fiscal. Car la TVA pèse plus lourdement sur les ménages populaires, qui consomment tout leur revenu, que sur les ménages aisés qui en épargnent une bonne partie.

Cette stratégie de TVA « sociale » s'inscrit dans la logique de dumping social et fiscal caractéristique de l'Union européenne et de la mondialisation néolibérale : or c'est précisément la course vers le bas des coûts salariaux qui entraîne l'Europe et son modèle social vers le gouffre. La hausse de TVA, déjà pratiquée en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Italie, n'est qu'un volet des plans d'austérité qui sont en train d'enfoncer l'Europe dans la dépression.

Quant à la taxe sur les transactions financières, elle rapportera certes plus que le dérisoire impôt de Bourse, qu'avait supprimé le même Nicolas Sarkozy en 2008. Mais elle ne s'appliquera ni aux transactions sur les obligations, ni à celles sur les devises, et de façon marginale aux produits dérivés, qui sont surtout échangés à Londres et à Francfort. Le produit servira à combler les déficits et pas à financer les politiques de solidarité et de préservation de la planète : ce qui sera prélevé à la finance lui sera redistribué en intérêts de la dette publique. On est bien loin d'un projet crédible et efficace, qui suppose une réelle volonté de désarmer la finance et de redistribuer les richesses.

Attac France, le 30 janvier 2012

Pour plus d’information :
- Le dossier d’Attac France sur la TVA Sociale <http://www.france.attac.org/dossiers/la-tva-sociale-inuti...>
- Le dossier d’Attac France sur la TTF <http://www.france.attac.org/desarmons-les-marches-financi...>

Et si on commençait la journée...

En 2012, faut pas que Sarkommence,
Mais faut pas croire non plus Hollandemains qui chantent.
Pas Lepen de se faire mal mais surtout ne Mélenchons pas tout sinon c'est la Bayroute annoncée !
Eva être Joly l'année 2012...

30/01/2012

1 h 15 sur 8 chaines...

naufrage-presidentiel.jpg

430306_360180534010954_100000570308139_1353045_1494079430_n.jpg

12-01-30-sarkozy.jpg

72351053.jpg

Que faire "des fainéants" du chômage à la méthode UMP

POLE EMPLOI.jpg

Communiqué du SNES (FSU) du Lycée Charles Gide

Le maire d’Uzès à contresens sur les établissements scolaires ?

Le SNES-FSU, principal syndicat enseignant du lycée, se préoccupe des conditions de travail de tous les personnels enseignants et d'éducation mais aussi des usagers du lycée. Il intervient donc, chaque fois que le besoin s’en fait sentir, auprès des personnes ou des institutions qui ont autorité pour faire avancer les choses.

Ainsi, cela fait huit ans que le SNES demande à la Région l’aménagement de l’ancienne gendarmerie dans le but d'accroître et d'améliorer les locaux des deux lycées d'Uzès par la construction notamment d'un internat et d'une infrastructure sportive. Contrairement à ce qui est avancé par M. le Maire d'Uzès, dans le journal municipal de novembre 2011, l'aboutissement de ce projet aurait pour effet immédiat de libérer des locaux à l'intérieur du bâti existant ce qui améliorerait durablement les conditions d'étude des élèves de Gide et permettrait la suppression des préfabriqués.

Pour ce qui est de cette restructuration du bâti existant, pour faire face à l’afflux régulier d’élèves, il est demandé à la Mairie de céder à la Région la partie arrière du lycée Gide, appelée "centre d'accueil", ce qui était promis gratuitement depuis plus de quinze ans.

Aujourd’hui, ces deux projets sont bloqués d'une part par les contraintes urbanistiques imposées (au dernier moment) par la Mairie d’Uzès, et, d'autre part, par le prix exorbitant que le Conseil Municipal a récemment fixé pour la cession du centre d'accueil.

Monsieur le Maire affirme pourtant publiquement qu’il soutient le projet de restructuration et défend les élèves. Comment se fait-il alors que sa municipalité prenne des décisions qui empêchent le déroulement rapide des rénovations ?

Le cas de la ville d’Uzès doit être unique en France, du moins espérons-le. Car, qui imaginerait qu’au 21ème siècle, une municipalité puisse mener une politique d’obstruction pour empêcher le développement et  la modernisation des établissements scolaires.

Dans ce contexte le SNES est aussi intervenu sur l’aménagement des abords du lycée non pas, selon les propos du maire dans son dernier bulletin municipal, pour que « la ville d’Uzès aménage un espace fumeur sur la place publique » mais pour que les lycéens soient en sécurité.

Dans ces deux dossiers, les représentants SNES et des parents (FCPE et APDESU) ont dû mener leurs démarches jusqu’en Préfecture pour solliciter l’autorité de l’Etat. Le blocage sur l’aménagement de la place Bosc a pu ainsi être ainsi levé et si la sécurisation reste inachevée aujourd’hui, la situation s’est améliorée.

Rappelons, toujours dans le domaine des infrastructures scolaires, que le collège Jean-Louis Trintignant, dix ans après son inauguration (2003) n’aura pas de Halle des Sports puisque le projet du Conseil Général est bloqué, faute d’un règlement  municipal de la ZAC. Et, plus désolant encore, qu’en ce moment même, le maire de la ville acquiesce à la fermeture d’une classe à la Maternelle du Parc et de l’école communale à Pont-des-Charrettes, contre l’intérêt des familles domiciliées dans ce secteur et celui des enfants bénéficiant d’une structure pédagogique adaptée à leurs besoins.

Décidément, Monsieur le Maire montre une belle constance à freiner des projets qui, au-delà d’Uzès,  touchent l’avenir des jeunes de toute la Communauté de Communes.

La FSU de l’Uzège et le SNES du lycée Charles Gide restent cependant entièrement disposés à l'ouverture d'un vrai dialogue avec la Mairie, dans le but d'oeuvrer pour un véritable service public d’éducation de qualité sur l’Uzège.

pour le SNES- FSU départemental et local

Emmanuel Bois, Emmanuelle Michard, Odile Pernin Vidal et Franck Tichadou

Il parait que c’est de l’humour…

Le bal de l'extrême droite à Vienne,

"c'était Strauss, sans Kahn",

selon Jean-Marie Le Pen

Ce bal organisé vendredi par des corporations estudiantines autrichiennes proches de l'extrême droite, avec la participation de Marine Le Pen, candidate du Front national à l'élection présidentielle, avait provoqué une contre-manifestation à Vienne vendredi et la dénonciation d'organisations en France, SOS Racisme et l'Union des étudiants juifs de France.

29/01/2012

Avant même qu’il ne parle…

Les péages d’autoroute augmentent…

Comme les salaires des salariés... 2,5 %

Et encore un peu plus après la hausse de la TVA…

Merci Monsieur le Président du Pouvoir d’achat

Encore un coup de « bluff » gouvernemental...

PACITEL.jpget de son « sinistre » Frédéric Lefebvre Secrétaire d'État, chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme, des services, des Professions libérales et de la Consommation

Il y a quelques mois ce gouvernement annonçait :

« Pacitel est une liste regroupant les numéros de téléphone fixes et mobiles des consommateurs qui ne souhaitent plus être démarchés téléphoniquement par les entreprises dont ils ne sont pas clients. Fondée sur le droit d'opposition classique de la loi de 1978, elle met les consommateurs à l'abri des appels provenant des entreprises auxquelles ils n'ont pas donné leur consentement. »

BANDEAU t2L.jpg

Et bien vous je ne sais pas, mais pour moi, comme tout ce qu’annonce ce gouvernement c’est l’effet contraire qui se produit…Depuis que je me suis inscrit à cette merveilleuse idée je n’ai jamais été autant « emmerdé » par la prospection téléphonique