Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/12/2011

L'euro fête ses dix ans dans un climat de crise

365962.jpgL'euro s'est imposé depuis dix ans dans les porte-monnaie de millions d'Européens sans pour autant réussir à conquérir les coeurs, ni les marchés qui aujourd'hui remettent en question jusqu'à son existence.

Utilisée dès 1999 par les marchés financiers, la monnaie unique a fait irruption dans la vie de tous les jours dans 12 Etats européens le 1er janvier 2002, date à laquelle les francs, deutschemark et autres lires ont tiré leur révérence.

Aujourd'hui la zone euro englobe 332 millions de personnes dans 17 pays. Mi-2011, 14,2 milliards de billets et 95,6 milliards de pièces étaient en circulation pour une valeur de près de 870 milliards d'euros, selon des chiffres de la Banque centrale européenne (BCE).

10 ANS C4EST L4eURO.jpg

 

Commentaires

Ce n'est pas l'euro en tant que tel qui est vraiment le problème, mais la manière dont il est géré depuis le début avec une BCE au service des banques et du "marché libre et non faussé" plutôt que d'être un outil de développement au service des populations.
Ce sont les traités européens qui sont en cause ... surtout pour les françai(se)s qui ont voté contre en 2005 et qui se sont vu imposé un nouveau traité par des députés et des sénateurs (certains ont directement voté pou et d'autres se sont abstenu, ce qui a permis au traité de Lisbonne de passer !) qui ont (presque ... seuls ceux qui ont voté contre l'ont respectée !) tous rompu leurs promesses électorales de donner la parole aux électeur(rice)s

Un comparatif rapide permet de mesurer la manière dont les "marchés" ont profité de ce passage du franc à l'euro pour endetter la France un peu plus d'année en année :
http://www.mai68.org/spip/spip.php?article1819

Écrit par : ballini denis | 26/12/2011

L'idée de faire une monnaie unique pour une union de pays est en soi une bonne idée ... sauf qu'elle sert depuis le début à une Europe uniquement financière et non sociale . Sa valeur de départ a mis les citoyens dans un statut de plus en plus axé vers la précarité au regard de sa valeur initiale ( 1 euros = 6,56 francs ) . Il n'est nul besoin d'être un grand économiste pour comprendre que cet équivalence de valeur de départ allait nous mettre dans une situation économique difficilement viable , les salaires n'augmentant pas au même rythme que le coût de la vie !

Écrit par : Bernard PERRIER | 27/12/2011

Les commentaires sont fermés.