Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/11/2011

Uzès après 18 mois d'absence, le retour.

De loin j’entends souvent les Uzétiens, se plaindre du manque de démocratie dans leur ville, presse locale aux ordres, aucun panneau d’affichage d’expression, ce blog est entièrement ouvert mais peu d’Uzétiennes, d’Uzétiens ne l’utilisent à ce jour pourquoi ?

J’entends de loin la question mais qui est derrière ce blog…Comme si cela était important pour dire et écrire ce que l’on pense, sans vulgarité, ni agressivité.

Mais cela importe peu ou alors Uzès est elle toujours cette ville paysanne d’avant guerre ou il faut savoir qui est qui fait quoi ?

La politique des cancans où tout se passait à la sortie de la messe de 10 heures.

Alors on se lâche ? On utilise ce blog pour faire éclater les vérités cachées dans cette ville

 

Depuis plus de 18 mois Gérard a quitté Uzès pour des raisons professionnelles et personnelles et il y fait aujourd’hui son retour, son courrier correspond tout a fait à l’idée que Uzès vue d’ailleurs se veux être…l’Uzège vue autrement.

 

Retour à Uzès

Après un an et demi d’absence, me voilà de retour, avec encore plein d’images et de souvenirs des villes que j’ai traversées mais aussi heureux d’être de retour et bien évidemment curieux de découvrir tout ce qui a dû être fait pendant 18 mois. Eh bien je n’ai pas été déçu, rien n’a changé, aucune amélioration. Une circulation infernale et aucun projet pour y remédier, des trottoirs inexistants ou défoncés, une ville sale, des poubelles débordantes, une maison des associations toujours « en attente », pas d’ascenseur « handicapés » à la mairie malgré les nombreux effets d’annonces, toujours pas de salle de spectacle … Aucun projet qui fasse rêver les Uzétiens, aucune vision (mais çà ce n’est pas nouveau). Notre Fiérot assisté par son colonel continue plus que jamais à faire son fier et sa fierté est son seul programme de mandature.

Arrêtons de médire, avec lui, c’est trop facile car il nous a quand même planté de nouvelles arènes qui, après enquête, se révéleraient un fiasco couteux. Au moins 1,5 M € d’investissements et des frais de fonctionnement inconnus à ce jour. Tout cela pour quelques centaines d’aficionados de « taureaux piscines » mais ceux qui ne trouvent aucun intérêt à ces amusements que font-ils ? Ils ont certes les fêtes foraines et cirques chers au Fiérot (çà doit lui rappeler son adolescence en 1950). Aucune association culturelle n’a été associée à ce projet d’arènes et maintenant il est bien sûr trop tard. Sa deuxième fierté au Fiérot (toujours assisté par son colonel) c’est la salle de boxe …. Mais là encore le lieu est-il bien choisi ? 800.000 € pour 140 inscrits, est-ce bien sérieux dans une ville endettée jusqu’au cou ?

J’ai continué mon « tour de ville » : la promenade des Marronniers en déshérence, l’ancien évêché en ruine, l’ancien hôpital local à l’abandon …

Je suis déprimé par cette première semaine. Je vais bientôt aller voir si la relève politique se prépare j’espère pour 2014 car là c’est bon, on va passer à autre chose car Uzès se meurt.

Gérard

Les commentaires sont fermés.